Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

Massale (Paris 11) : à la hauteur de sa réputation !

Il y a quelques mois, lors de son ouverture, Massale avait été couvert de louanges de la part des critiques de tout poil. Le Fooding, L'Express ou Gault et Millau tressaient les louanges de l'établissement. A présent, ce bistrot futé n'a pas perdu de sa superbe !

Massale Restaurant Paris 11
Massale Restaurant Paris 11

Le 11ème arrondissement va bientôt déborder tant les nouvelles adresses bistronomiques se multiplient dans ce coin de Paris : Le Servan, Café du coin, Jones, Automne ou le très récent Grive, on ne saurait presque plus où donner de la fourchette ! Cette guerre ne peut que profiter aux clients qui voient passer des menus déjeuner à des tarifs de plus en plus serrés. Et dans cette longue collection de restaurants, Massale a de beaux atouts à faire jouer.

Le lieu tout d'abord. Sobre, élégant, moderne et plutôt lumineux. Pour les beaux jours et les peaux peu sensibles au soleil, quatre tables occupent la devanture. A l'intérieur, de l'espace, des matériaux bruts et naturels, mais tout de même de réels efforts de déco.

Pour le déjeuner, le chef finlandais passé Chez Verjus, Marlo Snellman concocte un menu du jour aux tarifs très compétitifs : 17 euros pour 2 plats ou 22 pour 3. Il y a aussi une très courte carte au cas où les propositions du jour ne vous aguicheraient pas assez. Là, comptez 8 euros pour une entrée et 25 euros pour un plat. A ce prix-là, canard ou thon blanc sont de la partie.

Maquereaux grillés, cresson et radis Restaurant Massale Paris 11
Maquereaux grillés, cresson et radis

Mon entrée arrive. Elle est belle. Dans l'assiette, des jolis morceaux de maquereaux tout juste passés au chalumeau s'amusent avec des petits radis et quelques feuilles de cresson. L'assaisonnement relève bien le tout, c'est simplement sublime ! Et là, c'est le drame !

En face de moi, Marie, une camarade de dégustation, a choisi en guise d'entrée des céteaux façon tempura avec aïoli. Mais voilà, étant "arêtophobe" (oui, je n'ai pas trouvé le nom scientifique, si vous le connaissez, n'hésitez pas à me le dire!), la pauvrette ne peut avaler ces petits poissons proches de la sol et frits intégralement. Ayant le coeur sur la main, j'accepte, la mort dans l'âme de faire un "switch". Je revois encore partir sous mon nez ce doux maquereau. J'avais, je le pense, mes yeux embués, mais le coeur vaillant en ayant l'impression d'avoir fait une bonne action.

Certes, ces céteaux ne sont pas mauvais, mais à comparer avec l'autre assiette goûtée, ils s'avèrent un peu banals. L'aïoli qui les accompagne, gourmand et pas trop fort complète bien ce plat qui ressemble à de la friture de poissons plus que de la tempura.

Salade de pommes de terre, saumon, hareng fumé et betteraves Massale Restaurant Paris 11
Salade de pommes de terre, saumon, hareng fumé et betteraves

Place au plat. J'ai hâte. C'est une salade de pommes de terre, saumon et hareng fumé. On sent bien là les influences nordiques du chef ! Le saumon a été mariné puis passé au chalumeau. Le hareng quant à lui a été travaillé en purée avec des herbes de sorte à former une petite quenelle "condimenteuse" avec un peps incroyable. Les petites patates, assaisonnées parfaitement, elles aussi envoient du lourd ! Pour ma part, je ne vois pas trop l'intérêt de la brunoise de betteraves qui complète le tout et qui ajoute du sucre là où ce n'est pas forcément nécessaire. Mais il faut dire que je ne suis pas fan de ce tubercule. Malgré ça, cette salade aux saveurs puissantes détonne dans le palais !

Pannacotta verveine, abricot et crumble d'avoine Massale Restaurant Paris 11
Pannacotta verveine, abricot et crumble d'avoine

L'heure arrive du dessert. Dans la formule, il faut choisir : fromage (aujourd'hui du gruyère servi avec une petite compotée d'abricots et quelques crackers maison) ou dessert. Ici, une pannacotta verveine, abricot et crumble d'avoine. Et là, c'est une belle réussite ! Parfaitement parfumée, la crème cuite a un délicieux goût herbacé. Le crumble gourmand croque tandis que l'on fond pour ces abricots tendres et tout juste pochés. Dé-li-cieux !

A l'heure de l'addition, il y a de quoi arborer un large sourire : non seulement on s'est régalé (mon maquereau! Snif...), mais la douloureuse ne pèse pas lourd, 22 euros. Ajoutez à cela un verre de blanc (un Chenin) très bon à 6 euros pièce, le résultat de Massale est bluffant. Manifestement, plusieurs mois après son ouverture, ce bistrot n'a pas baissé le niveau de sa cuisine ! On ne peut pas en dire autant d'autres adresses qui font causer....

Restaurant Massale
5, rue Guillaume Bertrand
75011 (Métro rue Saint Maure)
Tel : 01 73 79 87 90

 

Les +:
_ une formule déjeuner tip top à 22 euros
_ une atmosphère calme et un service parfait
_ le goût est au rendez-vous!
_ non, mais 22 euros quoi !

 

Les -:
_ moins convaincu par les céteaux ce midi-là
_ des portions qui ne sont pas gigantesques (mais suffisantes)


Plan d'accès Restaurant Massale (Paris 11)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article