Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

Double Dragon (Paris 11) : Pas convaincant

Après avoir été un jeu vidéo culte où on a pu jouer des heures avec mon frères, des films qui fleurent bon le nanar, Double Dragon est maintenant un restaurant. De quoi titiller mon âme de geek.

Double Dragon Restaurant Paris 11
Double Dragon Restaurant Paris 11

La semaine dernière, je voulais déjà me rendre dans ce nouvel endroit qui fait parler à Paris. Mais le mercredi midi, j'y ai trouvé portes closes. L'occasion de me rabattre sur la maison mère de l'endroit : Le Servan. Double Dragon a gagné ses galons d'endroit "hype". Maintenant, le soir, il faut faire la queue comme dans les restos du groupe Big Mamma. Oui, les réservations sont impossibles. Sur les réseaux sociaux, chacun y va de sa critique enamourée. 

Je me présente donc tôt ce jeudi midi pour être sûr de profiter d'une place. Le trottoir de la rue Saint Maur occupé à moitié par des travaux laisse tout de même un passage jusqu'à l'entrée. La devanture est élégante jouant comme pour Le Servan, sur les tons blancs et or. C'est sûr, ce n'est pas un resto chinois comme les autres.

Dans la salle, une première chose surprend avant tout : la musique à fond ! C'est surprenant à midi, mais c'est la politique de la maison manifestement. Et côté playlist, c'est plaisant (chanson française et rap US des 90's) si on est venu écouter de la musique.

On sent une nouvelle fois qu'une attention particulière a été portée sur la déco. Un morceau de fresque au plafond, des néons à côté du bar, du mobilier tendance... Hormis la musique, on peut se sentir bien ici.

Pour le déjeuner, une formule unique - le Dragon Bol haha! - à 18 euros (entrée plat dessert) obligatoire à laquelle on peut ajouter des tapas (de 6,50 à 13,50€ quand même...). J'arrive à me faire entendre.

rouleau de printemps au paleron de boeuf confit Double dragon Restaurant Paris 11
rouleau de printemps au paleron de boeuf confit

On démarre - un morceau poignant de Barbara dans les oreilles - avec un rouleau de printemps au paleron de boeuf confit. Si le tube présenté à la verticale n'est pas bien haut, on y voit la viande qui garnit plutôt généreusement l'objet. Herbes, nouilles, carottes râpées, menthe complètent cette entrée. Ca rappelle un peu ce que peut servir en plus beau et en meilleur Le Bien Venu. Car il faut bien l'avouer, la viande présentée comme confite, n'est en fait que braisée et plutôt sèche et très - trop - salée. Heureusement que la petite sauce faiblement pimentée humidifie le tout. C'est correct, sans plus.

Poulet croustillant du chef sur bol de riz et légumes marinés Double dragon restaurant Paris 11
Poulet croustillant du chef sur bol de riz et légumes marinés

Pour le plat - du rap qui me rappelle mon enfance du Will Smith je crois, j'ai guinché là-dessus me fais-je la réflexion - une espèce de donburi : poulet croustillant et légumes marinés. Dans ce grand bol, le riz est recouvert de courgettes jaunes frites, de choux, d'une autre plante indéterminée marinée, et du poulet recouvert d'une sauce épaisse... trop sucrée. Si la viande paraît de bonne qualité, on oublie direct le côté croustillant, il n'y en a pas. Avec la sauce, le résultat n'est pas fameux. Les courgettes jaunes - la grande famille des légumes oubliés- n'ont pas grand intérêt à part celui de remplir l'estomac, tandis que le chou est assez bien assaisonné. Pour le piquant, il faut rajouter de son côté de la pâte de piment façon moutarde. Enfin, et c'est là la bonne surprise de ce plat, car il y en a une, c'est cette plante marinée et fumée, verdâtre, saupoudrée de graines de sésame. Du goût, du relief, de l'ampleur, de la complexité, oui, là, il  y a de la cuisine !

Point positif : le plat est roboratif !

Pastèque glacée sucre et piment
Pastèque glacée sucre et piment

En guise de dessert - là je suis dans ma bulle, je ne veux plus entendre le bruit et la musique - une "pastèque glacée sucre et piment". Comme c'est joliment dit pour quatre morceaux de pastèque (pas givrée, juste froide comme de la pastèque quoi) servis avec du sucre cassonade  et trois grammes de piment à côté. C'est bon oui, un peu simple quand même...

18 euros pour manger un repas aux intonations asiatiques, mais moins bon que dans beaucoup de boui-bouis chinois ou thaï, et surtout moins bon qu'au Bien Venu qui occupe le même positionnement culinaire, je ne suis pas convaincu. Alors je n'ai pas goûté les tapas il est vrai et il y a des lueurs de cuisine, mais ce que j'ai mangé ce midi-là ne va pas m'inciter à aller plus loin dans la découverte.

 

Double Dragon
52, rue Saint-Maur
75011 Paris (Métro rue Saint Maur)

Tel : 01 71 32 41 95

 

Les +:
_ la déco

Les -:
_ the ryhtm of the night le midi et sans être saoul je dis NON !
_ tout sauf calme
_ une cuisine pas extraordinaire pour ce prix-là


Plan d'accès au restaurant Double Dragon (Paris 11)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article