Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

Le Petit Cochon (Paris 9) : Un porcelet en broche qui vaut le détour

[Mise à jour 05/11/19] : Le Petit cochon est fermé définitivement

Au détour d'un post sur Instagram avec une photo d'un beau porcelet rôti embroché, j'ai appris l'existence de ce nouveau restaurant. Avec un tel visuel alléchant, je ne pouvais que m'y rendre !

Le Petit Cochon (Paris 9) Restaurant
Le Petit Cochon (Paris 9)

Quelle riche idée que de nommer un restaurant Le Petit Cochon dans le quartier de Pigalle ! Mais ne vous attendez pas à y trouver des bouchonneuses professionnelles ou des spectacles déshabillés déconseillés à un jeune public. Ici la star, c'est effectivement un petit cochon, l'animal ! Facile à trouver pour les oiseaux de nuit de quartier, la porte à côté c'est l'Orphée à deux pas du Bus Paladium.

Le Petit Cochon Restaurant Paris 9
Le Petit Cochon Restaurant Paris 9

Pour coller avec son nom, le restaurant a opté pour un duo de couleurs gris et fushia pas trop dans l'air du temps. Mais on vous dit que la star c'est le gruik gruik ici ! La salle n'est pas bien grande mais plutôt confortable. Côté sono, du fado. Car oui, Le Petit cochon est un restaurant portugais comme son nom ne l'indique pas ! Des drapeaux en vitrine, ou une photographie du Pont Vasco de Gama rappellent quand même la thématique lusophile. 

Au menu, une formule en 2 services à 16,90€ ou 21,90€ pour 3. Mais à ce prix-là, point de cochon, mais de la morue, de la dorade, des sardines marinées ou des maquereaux à la portugaise. Mais puisqu'on vous dit qu'ici la star c'est le porcelet, il vous en coûtera 16 euros pour le goûter sous forme de burger ou 20 en plat complet accompagné de légumes et/ou de chips.

Petite déception, les broches bien visibles en salles sont inoccupées. Le cochon a été cuit le matin (mariné et cuit pendant 4 heures), et en raison de la chaleur, impossible de le faire pendant le service en été ! Il faudra attendre que les températures extérieures baissent pour pouvoir profiter de ce spectacle qu'Obélix n'aurait pas renié.

Caldo Verde Le Petit Cochon restaurant Paris 9
Caldo Verde

En guise d'amuse-bouche, la maison offre une soupe maison traditionnelle : une caldo verde. A base de chou vert, de pommes de terres et d'herbes aromatiques, elle est cuite et servie avec des rondelles d'un très bon chorizo. Il s'agit là en fait d'une réelle entrée. Et c'est à ce moment-là qu'on se dit avoir peut-être fait une boulette en commandant une entrée en plus... Cette soupe enrichie s'avère plutôt bonne.

Beignets de morue le Petit Cochon Paris 9 Restaurant
Beignets de morue

C'est au tour des beignets de morue, la "vraie" entrée donc. Servis très simplement avec 3 tranches de concombre et une très légère vinaigrette. Très aérées et pas sèches, ces bouchées ont un bon goût de morue, pas trop salée. C'est agréable en bouche, même si on j'aurais voulu avoir un peu plus de peps.

Porcelet à la broche Le Petit Cochon Restaurant Paris 9
Porcelet à la broche

Place au beau plat : le porcelet à la broche. L'assiette s'avère généreuse et pourrait bien faire office d'un repas à lui seul. Servi avec des beaux légumes tout juste snackés et des chips maison, de généreux morceaux de ce bébé porc noir n'attendent que nous pour se faire dévorer ! C'est ce qui arrive à ceux qui font trop leur star ! La viande pas trop grasse est parfaitement cuite, la peau légèrement croustillante. Son goût? Un petit bonheur ! Plein de puissance, loin des viandes pisseuses industrielles. C'est un régal. Une petite sauce est servie avec, et elle vaut elle aussi le détour. A utiliser avec parcimonie pour saler les bouchées carnées, elle diffuse des saveurs fortes d'herbes aromatiques.

Un petit bémol concernant la découpe de la viande qui laisse de petits os dans l'assiette. Mieux vaut donc être un peu méticuleux pour la décortiquer. Mais on est invité très vite à la finir à la bouche en suçotant !

Molotof caramel Le Petit Cochon Restaurant Paris 9
Molotof caramel

C'est au tour du dessert d'arriver. Un molotof : une sorte d'ile flottante qui ne flotte pas servi avec du caramel et un peu de crème anglaise. C'est léger comme un nuage et bien agréable pour finir un repas qui a déjà bien rempli mon pauvre estomac.

Pour ce déjeuner, j'ai pris un verre de Monte Baixo rouge 2010, à 6,50€, simple et agréable.

Le patron qui fait l'article de son affaire ouverte depui juin sait y faire. Il aime parler à sa clientèle et communiquer sa passion, et son ambition avec ce petit cochon : faire un endroit convivial où l'on trouve une bonne cuisine simple faite avec de bons produits (charcuteries et fromages sont aussi de la fête). Une démarche noble qu'il faut encourager. Encore en rodage au niveau de sa carte, il affirme qu'il sera prêt en septembre avec sa formule définitive et le cochon à la broche en salle( youpi!).

Pour ce déjeuner, le patron m'a offert le dessert et un digestif (un alcool de caramelo?), et je n'ai donc payé que 36,50€.

Alors, si vous voulez vous régaler d'un beau porcelet rôti de qualité, honnêtement, je ne connais que cette adresse ! Alors évidemment il n'est pas ici question de grande cuisine, mais surtout de bons produits, et c'est bien là l'essentiel !

Le Petit Cochon
7, rue Pierre Fontaine
75009 Paris (Métro Blanche)

[Mise à jour 05/11/19] : Le Petit cochon est fermé définitivement

Les +:
_ un porcelet top qui peut suffire à un repas
_ un accueil cordial
_ une belle cuisine portugaise peu mise à l'honneur à Paris

Les -:
_ la déco paraît en décalage avec le concept
_ Je veux voir le cochon tourner !


Plan d'accès au Restaurant Le Petit Cochon Paris 9

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article