Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

Girafe (Paris 16) : Animal au long coût

Il y a peu, Girafe a envahi les réseaux sociaux. Ce nouveau restaurant situé dans la Cité de l'Architecture, place du Trocadéro, offre un cadre de rêve pour une cuisine simple (trop?) faite avec des produits de prestige.

Girafe Restaurant Paris 16
Girafe Restaurant Paris 16

De nombreux "influenceurs" d'Instagram ont accouru par magie dans ce nouveau restaurant, tressant des louanges infinies sur Girafe, son cadre et sa cuisine, photos à l'appui. Une inconnue - et de taille- les prix. En effet, la carte n'est pas présente sur le site officiel de l'endroit, et ces blogueurs évitent ce sujet qui fâche avec une pudeur de gazelle, à croire qu'ils n'ont pas payé leur repas? Serait-ce possible?

Bref, j'entre dans le majestueux bâtiment historique, parfaite symétrie du Musée de l'Homme voisin. D'ailleurs, Girafe ressemble beaucoup au Café de l'Homme. Même élégance, même sophistication de l'accueil avec du joli personnel, et même cadre idyllique, face à la Tour Eiffel en terrasse. Ce midi, peu de volontaires pour y cuire (personne en fait). N'écoutant que mon courage, je décide d'affronter le pire ennemi d'Icare, et m'installe à une table tranquille à l'ombre d'un grand parasol. Un petit air de vacances. En fond sonore, de la musique sympathique et pas trop forte.

Côté assiette, pas de menu ni de plat du jour. Tout est à la carte, très iodée. Les prix collent au decorum. Comptez de 18 à 25 euros pour une entrée, de 18 à 39 euros pour une salade (39 pour le King Crabe sucrine avocat...), de 18 (pour les filets de sardines) à 25 euros (pour les gambas crues) pour les tartares et autres poissons crus, tandis que les plats oscillent entre 25 et 59 euros, de la brandade de Haddock à la sole meunière. Les prix doivent encore plus s'envoler quand il s'agit de prendre un poisson entier, car ici, c'est le poids qui va décider du prix, et ce n'est jamais en faveur du pouvoir d'achat ce genre de formule !

Si j'avais l'intention de faire des économies, c'est loupé. 

Gambero Rosso Girafe Restaurant Paris 16
Gambero Rosso

Après quelques belles olives dégustées, arrive mon entrée : Gambero rosso. De grosses crevettes proches des gambas et réputées meilleures. Au nombre de 5 (soit 5 euros pièce quand même), elles sont servies... crues, dans une belle huile d'olive Kalios, avec sel poivre et un peu de piment d'Espelette et une pointe de jus de citron. Le produit est vraiment magnifique, parfaitement assaisonnée. Ces petites bêtes sont un régal.

Ventrèche de thon à la niçoise Girafe Restaurant Paris 16
Ventrèche de thon à la niçoise

Je choisis ensuite pour mon plat la ventrèche de thon, l'un de mes mets favoris ! J'ai encore le souvenir de la belle ventrèche servie à la Table de Bruno Verjus ! Et je vois arriver... une salade quasi-niçoise... Au sommet d'un monticule de légumes variés, quelques morceau d'effilochée de thon cuit. Oeuf dur, anchois, haricots, tomates, fèves, pois gourmands... La bouteille d'huile d'olive et de vinaigre balsamique ne sont pas superflues pour ajuster l'assaisonnement. La ventrèche cuite, servie très chichement, est noyée parmi le reste de la salade. Il aurait été plus logique de retrouver ce plat dans la section salade... et je ne l'aurais pas pris... 27 euros, gloups.

Mille feuilles Girafe Restaurant Paris 16
Mille feuilles

Place au dessert. Un magnifique Mille Feuilles monté minute. La pâte feuilletée rousse a eu un coup de chaud, mais n'est pas cramé. C'est tout juste. L'édifice est particulièrement croustillant. La crème pâtissière vanille assez gourmande avec un goût simple. J'avoue que je me serais volontiers passé de la fanfreluche en caramel dans l'assiette qui rajoute du sucre inutilement à ce dessert, plutôt bon, sans être extraordinaire. On connaît meilleur.

Côté vin, au verre, on passe en revue tous les noms connus pour des tarifs qui varient entre 7  et 22 euros pour du Meursault. 22 euros 1 verre, soyons clairs ! Pour ma part j'ai opté pour un Touraine blanc du domaine de la Charmoise d'Henri Marionnet à 8 euros le verre. Sec et minéral, il était parfait avec l'entrée. Après aucun vin ne va avec des anchois...

Addition finale : 74 euros. Manifestement, on paye le cadre chez Girafe. L'entrée m'a emballé, mais le plat m'a lourdement refroidi, et le dessert n'a pas redressé suffisamment la barre pour me dire que je retournerai un jour ici... Sauf s'il s'agit de draguer une jeune péronnelle, car oui, le lieu, la carte, le cadre, tout est fait pour charmer à la française ! Manque de chance ce midi, j'étais seul.

 

Girafe Restaurant
1, place du Trocadero (Cité de l'architecture)
75016 Paris (Métro Trocadéro)

Tel : 01 40 62 70 61

 

Les +:
_ Un cadre magnifique
_ une terrasse grandiose et tranquille avec vue sur la Tour Eiffel
_ un service aux petits oignons
_ de beaux produits dans l'assiette

Les -:
_ Des prix des très élevés ( ma salade niçoise à 27 euros!) et on est loin d'une cuisine d'un restaurant étoilé
_ peu de cuisine et peu de surprises dans l'assiette
_ pas de formule déjeuner. Pour profiter du cadre et de la vue, mieux vaut donc se rendre au Café de l'Homme avec sa formule déjeuner.


Plan d'accès au Restaurant Girafe (Paris 16)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article