Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

Le Top des restos du mois de juillet 2018

Gros mois de juillet avec 14 adresses visitées ! Le soleil, ça creuse que voulez-vous ! Comme chaque mois, voici le classement des meilleures adresses de restaurants du mois ! Et ça n'a pas été facile de départager les deux premiers !

1. Sourire (Paris 13)
2. L'Innocence (Paris 9)
3. Berty Restaurant (Paris 13)
4. Grive (Paris 11)
5. Yansaï (Paris 17)
6. Le Court Bouillon (Levallois)
7. Le Petit Cochon (Paris 9) 
8. Le Servan (Paris 11)
9. La Poule au Pot (Paris 7)
10. La Poule au Pot (Paris 1er)
11. Double Dragon (Paris 11)
12. Cravan (Paris 16)
13. Dochilak Batignolles (Paris 17)

Mention spéciale du gâteau qui tue : Ibrik (Paris 9)

Sourire Le Restaurant (Paris 13)
Sourire Le Restaurant (Paris 13)

J'ai longuement hésité pour placer en première position Sourire (Paris 13). Car, avec L'Innocence, l'expérience a été exceptionnelle ce mois-ci ! Mais j'ai fini par me décider pour le resto du chef Justin Brohm, car c'était ma deuxième visite, et que je n'ai pas été déçu une seconde ! Certes, le menu déjeuner a connu une inflation, mais on s'y régale toujours autant avec des surprises dans l'assiette qui font toute la différence.

Donc, en deuxième place, L'Innocence. Cette table plus récente de la chef Sarah Legrand, fait aussi le bonheur des papilles. Des produits d'exception travaillés avec maestria dans une toute petite cuisine ouverte, c'est du très haut niveau. Le guide Michelin serait bien inspiré de récompenser cette formidable adresse qui propose des menus de dingue à des prix ultra-corrects (30 euros le vendredi midi!). Oui, je demande l'étoile pour l'Innocence !

Bonne surprise pour la 3ème place de ce classement : Berty. Un restaurant du 13ème arrondissement qui ne fait pas parler beaucoup de lui mais qui dépote. Même si j'ai failli y laisser ma peau, j'y ai passé un très bon moment avec notamment un arrancini magnifique !

Quatrième, Grive. Le restaurant dont tout le monde cause mérite le détour, même s'il demeure un peu cher. Le talent du chef réside dans les assaisonnements, et ses oeufs mayo piquants ne peuvent pas laisser indifférents!

Yansaï mérite bien sa 5ème position de ce classement. L'adresse asiatique ne cherche pas à faire de la grande gastronomie, mais mise sur le simplement bon. Ses gua Bao délicieux ou ses spicy ribs dépotent. On s'y régale pour pas cher !

Le Court Bouillon à Levallois hérite de la 6ème place. Cette nouvelle ancienne adresse répond à ses promesses : une cuisine simple mais pas vraiment traditionnelle, où le goût est à la fête.

La septième position de ce classement mérite aussi d'y faire un tour : Le Petit Cochon dans le 9ème arrondissement, est une toute nouvelle adresse qui autour de son cochon à la broche exceptionnel, développe une cuisine portugaise de qualité. Un accueil particulièrement chaleureux fait oublier quelques imperfections, mais l'établissement se rôde !

Huitième place pour le Servan. L'établissement porte-étendard de la bistronomie parisienne m'a déçu. Des cuissons pas très bien maîtrisées, des assiettes déconstruites (surtout ce dessert) et un rapport qualité-prix devenu désavantageux. Certes l'endroit est beau et l'entrée était délicieuse, mais ça ne suffit pas pour se placer plus haut dans ce classement.

Neuvième place pour La Poule au pot. Mais attention, mais attention, pas l'établissement repris par Jean-François Piège et sa femme, mais celui du 7ème arrondissement. L'endroit un brin délabré a du charme, et propose une cuisine correct à un tarif du midi tout aussi correct. On ne demande pas plus !

Dixième, La Poule au pot, mais cette fois-ci version Piège. Si les os à moelle étaient délicieux et servis avec abondance (pour 18 euros il vaut mieux), ça déchante pour la blanquette, plutôt banale avec du riz trop cuit à plus de 30 euros. Ne parlons pas du "plateau de fromages" qui a plus des allures comiques que gastronomiques. Très, très cher pour ce que c'est.

En onzième position, c'est l'engouement général des réseaux sociaux en ce moment : Double Dragon. Cette deuxième adresse du Servan, mise sur la "hype" parisienne. Déco léchée, musique à fond, même le midi, du tatoué en veux-tu en voilà, et au final, un déjeuner bien morne, qui ne vaut pas ses 18 euros.

12ème, sans doute une blague. Cravan. C'était sûr, le fondateur du Chateaubriand avait trouvé le nouveau concept en avance sur son temps qui allait tout révolutionner ! Servir de la cuisine de comptoir (croque madame, hot dog ou omelettes) confectionnée avec de beaux produits, vendus à des prix délirants, et avec pour seule et unique boisson des cocktails à 15 euros ! Passé 2 heures du matin, pourquoi pas, mais à midi, le coup (coût) est trop rude.

Dernière position méritée pour Dochilak. Cette cantine coréenne jouissait d'une belle réputation, d'où la raison de mon passage là-bas. J'y ai découvert non pas un restaurant, mais un fast food aux produits de basse qualité.

Enfin, Ibrik mérite une mention spéciale. L'adresse ne figure pas dans le classement, car je n'y ai goûté que son fameux gâteau pistache. Et je dois dire que je me suis régalé comme rarement !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article