Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

Botan de la vigne (Paris 6) : Ciel un peu couvert [Fermé définitivement]

[Edit 23/06/20] Fermé définitivement

Si je vous dis restaurant gastronomique avec un chef japonais dans la rue Grégoire de Tour, vous me répondez immédiatement Yoshinori ! Vous avez raison, mais juste à côté se trouve aussi Botan, plein de bonnes intentions.

Botan de la vigne restaurant Paris 6
Botan de la vigne restaurant Paris 6

En octobre 2017, je commençais tout juste ce blog (surtout pour comprendre comment fonctionnait over-blog je dois bien l'avouer...), et alléché par des photos du Guide Michelin, je m'étais rendu avec bonheur chez Yoshinori, une table qui depuis a reçu son étoile.

Avec Botan de la Vigne, j'avais espoir de vivre la même belle expérience. L'adresse est même mitoyenne ! Jolies assiettes, chef japonais, prix du menu déjeuner raisonnable (28 euros), voilà le genre d'aventures qui se tente !

De l'extérieur, même topo que son illustre voisin : façade noire ancienne. De l'élégance et du mystère.

Une fois rentré dans l'échoppe, je découvre un dizaine de tables tout au plus, qui entourent un grand bar avec le chef derrière. Première surprise : il est seul. Il fait la cuisine, le service, le ménage, la plonge, répond au téléphone, gère les courses... tout, tout, tout ! J'espère pour lui qu'il ne fait ça que le midi, car le soir il monte en gamme avec des menus dégustation aux multiples services.

Pour 28 euros, le menu déjeuner laisse le choix pour le plat uniquement : poisson (filet de cabillaud) ou viande  (Wagyu). Ici, les cultures françaises et nippones fusionnent visiblement.

amuse-bouche : poissons en escabèche Botan de la vigne paris 6 restaurant
amuse-bouche : poissons en escabèche

Très vite, mon amuse-bouche arrive. Le chef a l'air rudement bien organisé, et les différentes tables n'attendent pas trop. Un gros point fort par rapport à son voisin où il vaut mieux avoir plus de deux heures pour déjeuner !

Saumon et cabillaud en escabèche pour commencer donc. Cuisiné avec de la sauce soja, ces deux bouchées sont vives et pleines de goûts. Les poissons développent de très belles saveurs qui me rappellent le Japon, ça réveille les papilles ! Ça promet pour la suite !

Tartare de saumon et petits légumes Botan de la vigne Restaurant Paris 6
Tartare de saumon et petits légumes

Et la suite s'affiche tout en couleurs : ce tartare de saumon et ses petits légumes a de l'allure ! Le poisson haché au couteau cache une petite surprise sous son écume de yuzu : une gelée de ponzu (sauce traditionnelles japonaise à base d'agrumes). Une crème très légèrement citronnée vient apporter de la douceur au tout, tandis que les légumes un peu de fraîcheur. C'est plutôt bon, mais j'avoue ne pas assez retrouver l'acidité du citron à mon goût.

Rôti de wagyu Hamberg sauce japonaise botan la vigne restaurant Paris 6
Rôti de wagyu Hamberg sauce japonaise

Pour le plat, j'ai bien entendu opté pour le boeuf wagyu, je n'en mange pas tous les jours ! Ici, il est servi façon steak haché avec une sauce japonaise (soja, gingembre et oignon). Pour l'accompagner, des petites légumes cuits dans un bouillon. On n'a pas le même effet "whaou" que pour l'entrée côté visuel. Quant aux légumes, ils s'avèrent bien cuits mas pas incroyables. Reste cette viande. Pas d'explosion de saveurs à la première bouchée, pourtant, un étrange phénomène se produit : une longueur en bouche rare ! Le gras abondant de la viande joue son rôle. La sauce japonaise s'avère agréable, sans plus.

Crème brûlée à la vanille Botan de la vigne Restaurant Paris 6
Crème brûlée à la vanille

Pour le dessert, un carton jaune d'office : Ma crème brûlée est servies avec des fruits rouges au dessus... en décembre ! Non, vraiment non, on ne doit pas faire ça, c'est bon pour les attrape-touristes ce genre d'artifices insipides, pas dans un restaurant comme ça ! La couche caramélisée pour sa part ne recouvre pas l'ensemble de la crème, et son centre s'avère très, très cuit. L'appareil de son côté tient tout juste, et, surprise, n'est pas vanillé ! Et oui, la vanille se cache dans la quenelle de glace (très très bonne elle). C'est un peu juste pour un dessert annoncé comme une crème brûlée à la vanille.

Pour la soif, un petit verre de Chinon bien agréable à 5 euros, a joué son rôle de vin de table avec la viande notamment.

Note finale : 33 euros. Pas de ruine dans un repas tout en decrescendo qui en devient décevant. Pourtant, jusqu'au dessert, ça se tient à peu près, mais les fraises en décembre font que je suis parti de là avec une mauvaise impression.

Botan de la vigne
16 rue Grégoire de la Tour
75006 Paris (métros Mabillon ou Odéon)

Tel : 01 42 01 75 28

Fermé définitivement

Les +:
_ service ultra rapide, idéal pour déjeuner rapidement
_ un rapport qualité/prix correct
_ un vrai potentiel
_ endroit calme

Les -:
_ un repas en decrescendo
_ des fraises (insipides) en décembre, c'est non !
_ tout n'est pas top dans les assiettes


Plan d'accès au restaurant Botan de la vigne Paris 6

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Saulais 29/11/2019 10:59

A titre d’informatIon: les fraises sont le fruit de Noël au Japon comme nous français avons les marrons. Question de culture....