Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

L'Escudella (Paris 7) : Miracle sur le 7ème arrondissement

Cette adresse est le chouchou de tous les guides gastronomiques, et je ne peux que me joindre à ce concert de louanges : bravo l'Escudella !

L'Escudella Restaurant Paris 7 avenue de Ségur
L'Escudella Restaurant Paris 7

A première vue, l'Escudella ne paye pas de mine. De l'extérieur on croît avoir affaire à un bistrot nigaud où les tarifs doivent s'envoler vu le quartier. Store rouge vif, et quelques tables sur le trottoir où déjà, quelques notables du coin boivent un verre bruyamment...

Pourtant quand on entre, c'est une toute autre ambiance. On se retrouve dans un restaurant cosy, avec du mobilier moderne et à la décoration très soignée. Malheureusement, de la musique d'ambiance vient gâcher la fête : entre variétoche internationale et pop music, heureusement pas trop forte.

Bien que toute en longueur, la salle est occupée par des tables qui ne sont pas les unes sur les autres, il y a un peu d'espace.

La carte fait saliver d'avance : poulpe, volaille fermière, couteaux de plongée, ris de veau, tourteau... Que de beaux produits! Pas de menu, seul un plat du jour unique est proposé à 16€ au déjeuner. Sinon il faut compter entre 10 et 20€ pour les entrées, et de 22 à 34€ pour les plats.

Les amuse-bouche
Les amuse-bouche

Les amuse-bouche

Quand arrivent les amuse-bouche, je me dis qu'on a affaire à un chef créatif, plus porté par le gastro que le bistrot! Tout d'abord du Saint-Maure avec une gelée de concombre qui repose sur un lit de noisettes. C'est original. Au goût c'est très frais et agréable.

Dans un bol à côté, une guimauve façon mendiant. Elle s'efface dans la bouche comme un nuage! Miam.

Enfin, le beurre au piment d'Espelette est présenté aussi comme amuse-bouche avec une belle corbeille de pain. Et là, premier miracle de ce déjeuner : quel pain ! C'est un délice fou ! Pain de campagne au levain de chez Poujauran qui est livré mi-cuit au restaurant qui finit de le cuire sur place. Résultat, mie tendre, alvéolée et légèrement humide, croûte bien croustillante et goût splendide, c'est une merveille !

Mais il ne faut pas se jeter dessus, des plats attendent !

Tourteau au naturel, gelée de pamplemousse, mayonnaise estragon L'Escudella Restaurant Paris 7
Tourteau au naturel, gelée de pamplemousse, mayonnaise estragon

Mon entrée arrive : tourteau au naturel, gelée de pamplemousse, mayonnaise estragon. Plusieurs idées me viennent alors en tête : "whoua, c'est joli ! On n'est vraiment pas dans un bistrot à la cuisine de comptoir!", puis juste après "mais, c'est tout? ça ne fait pas bézef tout ça pour 18€, c'est un peu chichiteux", et enfin "mais, je vais de voir manger ça avec force pain pour me remplir mon estomac vide, chic!".

Et c'est sûr, il n'y a pas grand chose à manger dans cette assiette, mais le peu qu'il y a, est délicieux, même si le pain doit y faire beaucoup dans ce bonheur !

Il y a un peu d'attente entre les plats, l'occasion pour moi de m'intéresser à la clientèle. Ça parle fort, et/ou anglais. Les notables de l'entrée se sont installés au chaud. Ça rigole toujours autant, à l'ancienne. En face de moi, un Américain assez beau gosse est venu avec deux groupies du travail vraisemblablement. Il parle avec une voix exagérément grave et s'est étalé sur deux chaises en déployant un "man spreading" record d'au moins 135° du genre "les girls (il parle anglais), c'est moi que v'là (mais moi, moins) et je vais vous envoyer du rêve". Et ça marche. Elles boivent ses paroles et rigolent comme des péronnelles à chacune de ses saillies à base de "blablabla" (sic).

Tout ce beau monde anglophone vient du siège de l'UNESCO voisin.

Poulpe rôti, petits pois relevés au chorizo ibérique, jus de poulet l'Escudella restaurant Paris 7
Poulpe rôti, petits pois relevés au chorizo ibérique, jus de poulet

Mon plat fait son entrée sur table : Poulpe rôti, petits pois relevés au chorizo ibérique et jus de poulet. Ça sent bon ! Quand je découpe le tentacule, il y a une couche légèrement croustillante puis après c'est tendre à souhait. Première bouchée, deuxième miracle ! C'est exceptionnellement bon. Poulpe parfait, petits pois frais légèrement sucrés, chorizo tout en douceur et démoniaque jus de poulet qui emmène ce plat directement aux enfers pour crime de gourmandise ! Rien qu'en écrivant ces lignes, j'en ai l'eau à la bouche !

C'est accompagné d'une mousseline de petits pois qui paraît plus anecdotique à côté, pas loin de manquer de sel. Mais elle est tout de même bonne.

Délice suprême et absolu, le combo pain incroyable + jus dément ! J'en veux encore!

Je n'avais pas remarqué avec toutes ces émotions vives, mais à côté de moi s'est installée une dame pas loin de la soixantaine et très coquette, aussi anglosaxonne. Elle prévient le maître des lieux de ses allergies, et c'est un festival : gluten, lactose, produits de la mer et... noisettes aussi ! Je pense qu'il doit y en avoir d'autres. Mais ici, ils ne sont pas pris au dépourvu et ont même du pain sans gluten! 

Paris Carcassonne Restaurant l'Escudella Paris 7
Paris Carcassonne

La mine réjouie, la corbeille de pain liquidée, je prendrais bien un petit dessert ! C'est parti pour le Paris-Carcassonne. Petite attente à nouveau, car cette pâtisserie est faite minute j'ai bien l'impression, car quand le dessert arrivent, je vois qu'un chou a envie de se faire la malle comme si elle avait été mise dans un chou tiède. Malgré tout l'assiette a une bonne tête, et chaque chou est de belle taille. La crème est légère, et le goût noisette bien présent, voilà un bon dessert cependant plus classique que le reste du repas. Mais sur la carte se trouvaient aussi d'autres propositions plus osées.

Pour le vin, la cave est bien remplie ici ! Le petit catalogue enfile les belles bouteilles à partir d'une trentaine d'euros. Mais pour ce midi, je n'ai pris qu'un verre de chablis de la maison Servin. A 7 euros, ce vin bien fait m'a bien plu.

La note arrive et s'élève à 63,50€. Ça peut paraître cher, mais vu la qualité de la cuisine (et du pain!!), ça les vaut amplement. Le plat du jour à 16€ est peut-être le très bon plan du coin. Merci pour ce moment. (c'est un bon titre ça, je le note pour plus tard!)

L'Escudella
41 Avenue de Ségur
75007 Paris (Métro Ségur)

Tel : 09 82 28 70 70

Fermé le samedi et le dimanche

Les +:
_ cuisine sublime
_ très beaux produits bien sourcés
_ de très jolies assiettes
_ du pain incroyable

Les -:
_ service un peu long
_ la musique inutile dans la salle


Plan d'accès au restaurant L'Escudella Paris 7

Si vous avez aimé l'Escudella, vous aimerez :
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article