Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

La Traboule (Paris 8) : Un bistrot des copains en plein quartier chic

Pour avoir la chance de s'installer à l'une des 10 tables de La Traboule, il vaut mieux réserver. Les habitués squattent ce restaurant qui offre une très belle cuisine à prix raisonnable.

La Traboule restaurant Paris 8 Rue de Penthièvre
La Traboule restaurant Paris 8

Après deux essais infructueux - fermeture inopinée à cause des manifestations et une autre fois faute de places - j'ai continué à tenter ma chance à La Traboule, dont la très bonne réputation était arrivée jusqu'à mes oreilles, provoquant en moi cette irrésistible envie d'y poser mon séant.

La Traboule n'est pas bien grande et pour cause, si je me réfère à mon ami Google, ce substantif signifie : "Passage étroit qui traverse un pâté de maisons, des cours d'immeubles." On a bien cette impression de "passage étroit" dans cette toute petite salle de 10 tables où l'espace se fait très rare. Une particularité architecturale attachée à la ville de Lyon, tout comme l'était la cuisine de ce restaurant tenu par le médiatique David Martin. Changement de cap avec le nouveau chef, Julien Lacaille, qui verse plutôt dans un registre bistronomique et gourmand.

La SaLle de la Traboule restaurant Paris 8
La Salle

A l'intérieur, les couleurs sombres accentuent l'effet de petitesse du lieu, malgré les grands miroirs aux murs. La mini-cuisine se trouve juste derrière le comptoir. Quand j'arrive, plus de la moitié des places sont déjà occupées... et par des hommes. Plutôt testostéronnée cette ambiance ! D'ailleurs, quand la seule femme présente demande à la serveuse un plat léger sur la carte, il y a un léger flottement... Un plat de poisson - du cabillaud - se trouve quand même sur l'ardoise! On est à la Traboule pour bien manger et se faire plaisir!

Compte tenu de la taille de l'endroit, c'est étonnant d'avoir autant de propositions à la carte pour un menu à 37€ (midi et soir) avec quelques suppléments qui traînent ici et là. Cinq entrées, 5 plats et 4 desserts.

Girolles rôties, jambon ibérique et extraction de navet La Traboule restaurant Paris 8
Girolles rôties, jambon ibérique et extraction de navet

Quand mon entrée arrive, je me réjouis à la vue (et à la senteur) de ces Girolles rôties, jambon ibérique et extraction de navet (supplément +6€) ! Pour tout dire, on ne voit pas les champignons qui sont cachés par la charcutaille. Quelques pousses de verdure pour la fraîcheur, un jus puissant et zou ! C'est le bonheur !

Les mini-girolles sont goûteuses et parfaitement préparées, aucun grain de sable à l'horizon pour enrayer cette fabrique à émotions!

Echine de cochon basque, jus corsé, céleri et légumes La Traboule Restaurant Paris 8
Echine de cochon basque, jus corsé, céleri et légumes

Le service est rodé. Pas 5 minutes pour attendre la suite : Echine de cochon basque, jus corsé, céleri et légumes. L'assiette est joliment présentée avec ces gros morceaux de viande qui ont été des heures durant, cuits en basse température, sa base de purée de céleri et cette sauce brillante qui me fait de l'oeil. Carottes, radis et les très à la mode "asperges sauvages". Pas besoin de couteau pour découper cette viande qui se détaille en pétales comme du poisson. C'est étonnant et surtout délicieux ! Un sans faute surtout grâce au jus qui envoie du lourd ! Petit bonheur.

Paris-Brest La Traboule restaurant Paris 8
Paris-Brest

Le dessert ne traîne pas lui non plus ! Les assiettes sortent de la kitchennette à un rythme soutenu. Quel restaurant ne propose pas de Paris-Brest à sa carte actuellement? On en voit partout, et ce n'est pas pour me déplaire ! Ici, monté minute, il n'est pas très net. Trois gros choux gourmands disposés en quinconce avec un craquelin sur le dessus. Un peu de praliné coule. C'est moins spectaculaire que celui de la Brasserie Bellanger, mais ça transpire la générosité simple ! Au goût c'est très bon, très classique.

Pour accompagner ce déjeuner, j'ai choisi un verre de languedoc blanc, Le Barathym 2017 à 8€ le verre. Très floral et bien agréable, le coefficient pratiqué par contre approche les 6 a priori. Le prix du verre atteint celui de la bouteille. Beaucoup trop cher.

Avec un expresso à 3€ et un supplément confortable de 6€ sur l'entrée, l'addition monte à 54€. Mais je ne regrette pas tant c'était bon. Ambiance de bistrot, cuisine très soignée avec du goût et des saveurs, et accueil sympathique, dans le coin, je ne vois pas une autre adresse qui ressemble à ça !

La Traboule
27 Rue de Penthièvre
75008 Paris (métro Miromesnil)

Tel : 01 42 56 27 32

Fermé le dimanche

Les +:
_ cuisine régalante avec de beaux produits frais
_ des jus particulièrement soignés
_ on déjeune très rapidement, les services s'enchaînent

Les -:
_ vin cher
_ les suppléments qui alourdissent l'addition sur presque la moitié des plats de la carte


Plan d'accès au restaurant La Traboule Paris 8

Si vous avez aimé La Traboule, vous aimerez :

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article