Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

Le Bel ordinaire rive Gauche (Paris 5) : extra-ordinaire ?

Du côté de la rue de Paradis, Le Bel ordinaire a su creuser son sillon autour de son imposante table d'hôtes et de sa belle sélection de vins. En investissant la Rive Gauche, la marque espère doubler la mise !

Le Bel ordinaire 2 Rive Gauche restaurant Paris 5 rue de Bazeilles
Le Bel ordinaire 2 Rive Gauche restaurant Paris 5

Mi-épicerie, mi-cave à vin, mi-restaurant, voilà les 3 atouts du Bel Ordinaire qui a vu le jour en 2016 sous l'impulsion de Cyrille Rossetto et du critique gastronomique Sébastien Demorand. Ce dernier parti de l'affaire depuis, et une campagne de levée de fonds participative plus tard, voici que le Bel Ordinaire qui se dédouble rive gauche.

Quelques tables sur le trottoir permettent de comprendre que le lieu est ouvert. Sinon, depuis la rue de Bazeilles, on a bien l'impression que l'endroit est fermé au déjeuner. Pas très engageant.

La Salle du Bel Ordinaire rive gauche restaurant Paris 5
La Salle

Mais la porte s'ouvre bien et je suis accueilli avec gentillesse. Un grand comptoir d'angle entoure la cuisine, et sur la droite, l'espace épicerie avec de jolis produits sur les étagères.

A côté, une grande table d'hôtes de 14 places, et derrière, dans une deuxième salle, un espace plus "traditionnel". Ambiance café des années 70-80, avec comme principale décoration, des bouteilles de vin. De la musique funk à bas volume comble le vide. Je suis le premier client du service.

Pour le déjeuner, un menu court à 26€ avec deux choix tant pour les entrées, que pour les plats ou les desserts. Le soir, la carte s'allonge - un peu - avec 3 propositions, et la traditionnelle augmentation des tarifs se fait sentir sans pour autant devenir délirants : entrées de 9 à 12€ et plats de 22 à 25€. Que des intitulés bistronomiques avec un entassement d'ingrédients.

Haddock confit, patates douces, mimolette Le Bel ordinaire 2 rive gauche restaurant Paris 5
Haddock confit, patates douces, mimolette

Me voilà installé au bout de la table d'hôtes vide. Je préside une assemblée fantôme. Le lieu peu éclairé me paraît froid.

Le Haddock confit, patates douces, mimolette signe le coup d'envoi de mon déjeuner. L'assiette, plutôt jolie, se compose de deux morceaux de patates et de deux bâtonnets de poisson. Ces derniers se délitent bien et je découvre avec bonheur cette alliance de saveurs ! Une réussite ! La mimolette légèrement râpée sur le dessus joue subtilement sa partition parfumée.

Le pain au levain à la mie bien humide et légèrement sucrée se révèle idéal pour saucer.

Blanquette de veau à l'ancienne, riz de Camargue Le Bel ordinaire 2 rive gauche restaurant Paris 5
Blanquette de veau à l'ancienne, riz de Camargue

Devant moi, un jeune homme se vantant de s'être "couché à 4 du mat'", sneakers blanches aux pieds est installé au comptoir. Vue tout aussi imprenable que peu ragoutante sur un sourire de plombier poilu de compétition. J'aurais bien aimé lui dire qu'on "était pas chez sa mère ici", mais la mienne de Maman ne m'a pas éduqué comme ça !

Les températures baissent, et ô magie, arrivent sur les menus les plats en sauce. Me voici avec une deuxième blanquette de veau en 2 jours. Après celle exceptionnelle de Quedubon, je me trouve face à une autre interprétation de cette recette traditionnelle. Le riz, noyé sous une sauce plutôt liquide, est laissé croquant. Comme seul "légume", des champignons de Paris. La viande s'effiloche à la perfection. Peu grasse et bien goûteuse, elle est de qualité. Mais ce plat déçoit un peu. Trop rond, par endroit pas assez salé et avec un manque de pep's, je m'ennuie. Mais je prends tout de même un petit plaisir à finir le très bon pain pour la sauce. Un plat qui souffre sans doute de sa comparaison avec l'exceptionnelle version dégustée la veille !

Ananas rôti caramel beurre salé Le Bel ordinaire rive gauche restaurant Paris 5
Ananas rôti caramel beurre salé

Pour éviter la mousse au chocolat, une seule échappatoire : l'Ananas rôti caramel beurre salé. Dans une assiette, deux petits morceaux de fruits avec un peu de caramel. Ça ne fait pas rêver. Rajouter du sucre à quelque chose déjà très sucré n'est que rarement une riche idée. Là non plus. C'est correct sans plus.

Pour le vin, je retrouve sur la carte des verres le très beau Muscadet Sèvre et Marne de Jérôme Bretaudeau 2018, déjà trouvé à l'Avant-Poste. Même tarif d'ailleurs : 8€.

Le déjeuner rondement avalé (55' environ), je paye l'addition : 34€. Tarif honnête surtout quand on sait que les produits utilisés s'avèrent de très belle qualité. Magnifique entrée, surprenante et harmonieuse, mais le reste du déjeuner pas au même niveau. Comme pour l'adresse mère, ce Bel Ordinaire vaut surtout pour ses belles bouteilles de vin avant tout. Après, s'il s'agit de casser la croûte, on peut tout de même y prendre plaisir. A re-tester.

Le Bel Ordinaire Rive Gauche
5 Rue de Bazeilles
75005 Paris (métro Censier Daubenton)

Tel : 09 81 11 72 78

Fermé le dimanche soir, le lundi et le mardi midi

Les +:
_ jolis produits
_ bons vins
_ excellent pain
_ excellente entrée du jour

Les -:
_ cuisine bonne mais peu enthousiasmante
_ ambiance froide

Inscrivez-vous à la Newsletter !

* indicates required
Menus du Bel Ordinaire rive gaucheMenus du Bel Ordinaire rive gauche

Menus du Bel Ordinaire rive gauche

Les points de détail de Quedubon
Serviette en tissus
Changement de couverts à chaque service
Nappe en tissus
Bonne réception mobile
WiFi gratuit
Musique inutile en fond sonore
Adapté pour les enfants bien élevés
Volume sonore moyen 58dB
Toilettes bien entretenues -
Même menu midi et soir (hors formule)
Réservation possible
Vin au verre goûté avant d'être servi

PLan d'accès au restaurant Le Bel Ordinaire Rive Gauche Paris 5

Si vous avez aimé Le Bel Ordinaire Rive Gauche, vous aimerez :

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article