Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

Petit Navire (Paris 20) : Bistrot en vogue

Petit Navire n'est pas qu'une marque de l'industrie agro-alimentaire mondiale (la marque a été rachetée par des Thaïlandais) mais c'est aussi la griffe d'un nouveau restaurant du 20ème arrondissement dans lequel les néo-gastronomes à Stan Smith ont déjà leurs habitudes.

Petit Navire restaurant Paris 20 rue Julien Lacroix
Petit Navire restaurant Paris 20

Pour TimeOut "Ce Petit Navire a déjà tout d'un grand vaisseau"Le Fooding évoque un "cinglant menu déj’" (sans trop se mouiller quand même), quant au Figaro il lui tresse des louanges et Le Monde parle d'un "Petit Navire qui hisse haut le niveau". Et tous d'enchaîner les métaphores nautiques qui donnent faim pour décrire leur intense expérience dans ce nouveau restaurant du 20ème arrondissement ! Me voilà bien obligé d'y passer à mon tour, espérant bien être décoiffé par cette cuisine signée par la cheffe canadienne, Lily Hu (passée chez Ellsworth).

J'embarque donc ce mercredi midi (et ce sera là ma seule métaphore histoire de me démarquer des autres!). Station Belleville. La gentrification du coin appelle naturellement l'émergence de jeunes tables. Je me souviens avec émotion de Candide. Voici à présent ce Petit Navire qui me nargue. Devanture bleue avec du lambris, et menu déjeuner écrit à même la façade à la craie. Pour ce midi, il faut compter 22€ pour la sainte trilogie bien française, entrée-plat-dessert, amen.

La salle

La salle

La salle pour sa part a été décorée en fonction du nom du lieu sans en démordre à aucun instant à commencer par le comptoir floqué d'une voile de vieux gréement. Sur chaque table, un pavillon de navigation pour faire "joli". Je suis à la table de la lettre "R", sur une banquette quasi collée à la table qui est elle-même ancrée au sol dans une gouttière. J'ai besoin du service pour me mettre à mon aise, ces derniers temps m'étant épaissi de manière significative.

Dip de crème de betterave

Dip de crème de betterave

J'entame ce déjeuner avec un "dip de crème du betterave"(sic). Dans l'assiette, une purée mauve, avec au-dessus des petits morceaux de feta (la cuisine est théoriquement dévolue au bassin Méditerranéen) et une sauce tahine et de la coriandre feuille. Seule, cette crème froide n'est pas des plus engageante. Mais il ne faut pas oublier que c'est un "dip" ! Alors plongeons le pain tiède (à l'huile d'olive et au cumin et à la mie très dense) dedans ! Et, ô merveille, ça change tout! C'est très bon cette histoire ! Une preuve supplémentaire qu'un plat végétarien peut s'avérer intense en goûts.

Spaghettis aux moules

Spaghettis aux moules

Présentée comme "un peu comme des pasta à la vongole mais avec des moules", mon assiette tire aussi ses influences de Normandie visiblement ! Car en plus des moules dans leur coquille, des tranches d'ail, les pâtes baignent dans de la crème fraîche. Cuissons parfaites tant des coquillages que des pâtes parfaitement al dente. C'est pas mal du tout, même si je regrette de n'avoir pas eu un peu plus de pâtes à me mettre sous la dent. 

Riz au lait Hibiscus

Riz au lait Hibiscus

C'est donc logiquement que je prends un dessert : riz au lait à l'hibiscus. Dans une assiette à grand bord, la préparation est étalée sur une épaisseur de 2 centimètres environ. Dessus, un sirop d'hibiscus, des pistaches torréfiées concassées et un tout petit peu de zeste d'orange. A la première bouchée je sens qu'il manque quelque chose. Le riz est fade. J'ai l'impression qu'il a été cuit dans le lait sans sel... Comme il n'est pas très sucré non plus, il faut bien mélanger avec le sirop pour trouver une satisfaction timide. Petite déception par rapport au reste de mon déjeuner.

Par contre, les feux sont au vert pour le vin ! J'ai eu pour ce midi un verre de Morgon Côte du Py de Damien Coquelet à 6€. Pas très cher pour ce vin nature dans toute sa splendeur.

Avec un petit café pas mal du tout à 2,50€, l'addition toute douce arrive : 30,50€. Pas mal du tout. Certes un peu déçu par le dessert, mais tout le reste tient la route, de la déco au service avec un excellent rapport qualité prix. Sans doute devrai-je revenir pour m'encanailler le soir avec ces "petites assiettes à partager" (vous le sentez que la formule me sort par la tête?) histoire de mieux me plonger dans cette belle cuisine pétillante.

Petit Navire
85 Rue Julien Lacroix
75020 Paris (métro Belleville)

Tel : 01 43 58 79 64

Fermé dimanche et lundi

Les +:
_ cuisine percutante
_ de l'originalité dans les assiettes qui ne se cantonnent pas à des influences méditerranéennes, il y a une auteure derrière tout ça !
_ accueil agréable
_ lieu nouveau qui parvient tout de même à avoir du cachet
_ bon rapport qualité-prix

Les -:
_ dessert pas convaincant
_ j'aurais aimé un plat plus copieux

Inscrivez-vous à la Newsletter !

* indicates required
Menu Déjeuner Petit Navire

Menu Déjeuner Petit Navire

Les points de détail de Petit Navire
Serviette en tissus
Changement de couverts à chaque service
Nappe en tissus
Bonne réception mobile
WiFi gratuit
Musique inutile en fond sonore
Adapté pour les enfants bien élevés
Volume sonore moyen 55dB
Toilettes bien entretenues
Même menu midi et soir (hors formule)
Réservation possible
Vin au verre goûté avant d'être servi

Plan d'accès au restaurant Petit Navire Paris 20

Si vous avez aimé Petit Navire, vous aimerez :

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article