Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

Laïa (Paris 11) : comme une odeur d'été !

L'adresse a de quoi déconcerter et faire craindre le pire... pourtant, je me suis régalé chez Laïa, un nouveau restaurant spécialisé dans les cuissons à la robata (sorte de barbecue).

Laïa restaurant Paris 11 boulevard Voltaire
Laïa restaurant Paris 11

Au 226 du boulevard Voltaire se tenait une vieille distillerie - Cusenier. Chouette, l'endroit doit avoir le charme des vieilles pierres et d'une architecture industrielle de la fin du XIXème siècle ! Mais passé l'imposante porte qui donne sur une cour intérieure, rien de tout ça. Du béton brut, une ambiance de bureaux (coworking) austères construits il y a peu... Laïa se trouve bien là, au fond. On dirait un espace cantine plutôt sordide... Où suis-je tombé?

La salle de Laïa restaurant Paris 11
La Salle

Une fois entré, j'ai une impression étrange : comme si on avait voulu incruster une déco ancienne dans une salle bétonnée pas du tout faite pour ça. Au sol, un beau carrelage, de la céramique de couleur derrière le bar et le coin robata, mobilier design... et le plafond en béton brut avec de gros tuyaux et une baie vitrée moderne qui a tout pour faire rêver Julien Courbet. Mais à noter une bien jolie terrasse pour les beaux jours ! Mélange des genres osé. De la musique au volume assez fort recouvre l'atmosphère... mais aussi un bruit de fond continu et pas très agréable : c'est l'extraction très particulière qu'impose une cuisson au charbon (et qui explique la rareté des cuissons barbecue à Paris...) qui fait ce boucan. Tout le monde ici a la banane, c'est agréable.

Pour ce samedi midi, je ne peux pas profiter du menu déjeuner à 22€. Des entrées de 8 à 13€, des plats de 12 à 23€, des tarifs raisonnables pour une cuisine toute entière tournée vers la Méditerranée et de ce mode de cuisson au charbon importé du Japon (et adopté en Espagne). Le chef napolitain Marco Bernardo, veille auprès de la braise.

Le soir, à noter un menu à 35€ qui comprend 2 entrées, 1 robata, 1 plat et un dessert ! Pas cher pour Paris ! Il ne manquerait plus que ce soit bon !

Crudo de thon Laïa restaurant Paris 11
Crudo de thon

Pour faire patienter, le pain est apporté avec une petite huile d'olive de Valence. En fait il s'agit de Puccia (un pain plat cuit au four comme une pizza) et passé sur la robata pour lui conférer de bons arômes fumés. Ô que c'est bon ! 

Puis mon entrée arrive, un crudo de thon, avec topinambour et châtaigne. Les 6 petites tranchettes de poisson ont été cuites dans une marinade bien corsée. L'alliance châtaigne/topinambour est intéressante, cette assiette a du caractère, quitte à cliver. J'aime bien, ça a du chien. Et puis avec la puccia, saucer s'avère un grand bonheur !

Des familles arrivent - samedi oblige, et malgré l'emplacement "caché", le restaurant se remplit moins d'une semaine après l'ouverture.

Espatadas de poulet, citronnelle paprika Laïa restaurant Paris 11
Espatadas de poulet, citronnelle paprika

Puis arrive mon plat servi dans une barquette en métal : Espatadas de poulet, citronnelle paprika, avec des "potatoes" maison qui ont l'air délicieuses. L'odeur fumée donne l'eau à la bouche, j'adore ça! La peau rousse du poulet est croustillante à souhait. Certes la volaille n'est pas d'une qualité rare, mais son gras permet de bien concentrer le goût du barbecue. C'est un délice absolu ! Je m'imagine dans un jardin, au soleil... Dans ces conditions, le seul reproche à faire reste la quantité, j'en voudrais encore plus ! D'ailleurs, gentiment on me propose du rab'. Raisonnable (trop?) je garde de la place pour le dessert.

Baba au limoncello Laïa restaurant Paris 11
Baba au limoncello

Le dessert arrive rapidement Baba au limoncello. Quand l'assiette est posée devant moi, on me parle d'une chantilly... hum, hum... je vois surtout une soupe blanche ! Mais ça n'est pas grave, car c'est très bon. L'appareil est bien imbibé et réhaussé par les zestes de citron. Je regrette tout de même de ne pas pouvoir rajouter un petit alcool par-dessus. 

Carte des vin courte mais efficace, donnant autant dans le naturel que le conventionnel, dans le français que de l'étranger. Pour 6€, j'ai pris un gouleyant languedoc Magellan 2016 (coef 3) qui s'est très bien dépatouillé avec les arômes de fumée du repas. Les tarifs commencent à 4,50€ le verre, 26€ la bouteille.

Très bon café (Kawa, 2,50€), et addition finale de 44,50€, voilà qui reste très raisonnable au regard de la petite régalade qu'est cette robata ! J'ai très envie de revenir un soir pour profiter de cette formule à 35€ ou d'autres grillades qui font un peu oublier le bruit de fond constant. Espérons que des solutions acoustiques seront trouvées bientôt pour corriger ça, mais c'est bien là le seul point négatif à l'actif de Laïa, une belle surprise !

Laïa
226 Boulevard Voltaire
75011 Paris (métro rue des Boulets)

Tel : 09 75 65 27 21

Fermé dimanche et lundi (ouvert non stop de 9h à minuit)

Les +:
_ la robata, énorme +!
_ du caractère dans les assiettes même si ça reste simple
_ la puccia légèrement fumée
_ gentillesse de l'accueil
_ la terrasse qui va valoir le déplacement cet été !
_ menu complet à 35€... le soir ! 

Les -:
_ musique et bruit constant de l'extraction

Inscrivez-vous à la Newsletter !

* indicates required
Menus LaïaMenus Laïa

Menus Laïa

Les points de détail de Laïa
Serviette en tissus
Changement de couverts à chaque service
Nappe en tissus
Bonne réception mobile
WiFi gratuit
Musique inutile en fond sonore
Adapté pour les enfants bien élevés
Volume sonore moyen 60dB
Toilettes bien entretenues
Même menu midi et soir (hors formule)
Réservation possible
Vin au verre goûté avant d'être servi
Végétariens bienvenus (au moins 1 entrée et 1 plat)

Plan d'accès au restaurant Llaïa restaurant Paris 11

Si vous avez aimé Laïa, vous aimerez :

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article