Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

Les Ombres (Paris 7) : En tête-à-tête avec la Tour Eiffel

Pas facile de trouver dans un musée, un restaurant de qualité avec un rapport qualité-prix qui ne confine pas au scandale. Les Ombres, déjà visité en 2017 se plaçait ainsi en pole position de ce type d'établissement. De retour 3 ans plus tard, le temps s'assombrit.

Les Ombres restaurant du Musée du Quai Branly Jacques Chirac Paris 7
Les Ombres restaurant du Musée du Quai Branly Jacques Chirac Paris 7

Une demande en mariage? une grande nouvelle à annoncer? un événement à célébrer? Que diriez-vous de profiter de la plus exceptionnelle vue de la Tour Eiffel et accessoirement d'une terrasse magnifique (aux beaux jours) en haut d'immeuble (un "rooftop" quoi)? Un seul endroit pour ça : le restaurant Les Ombres.

Oui, un restaurant de musée, celui du Quai Branly Jacques Chirac, dont la concession est tenue par le groupe Ducasse. En 2017, j'avais été emballé, alors j'y retourne avec enthousiasme.

Même quand le musée affiche portes closes, les Ombres, elles, demeurent toujours accessibles. Pour y venir, mieux vaut rentrer par le Quai branly, on atteint ainsi facilement l'ascenseur qui mène au 5ème étage du bâtiment.

La Salle des Ombres Quai Branly restaurant Paris 7
La Salle

Le vaste accueil permet de se débarrasser de ses nippes avant de découvrir la vaste salle sous verrière qui offre une vue incroyable sur la Tour Eiffel (oui, mieux que Girafe!), sur le Trocadéro, le Palais de Tokyo ou La Seine. Cette vue renversante attire les touristes, et d'ailleurs il n'y a que ça dans la salle. Imaginez les beaux jours où l'on peut s'installer sur la vaste terrasse juste devant la Grande Dame !

Heureusement que la vue captive, car si on regarde à ses pieds ou en l'air, c'est une autre histoire qui se dessine : moquette fatiguée, et structure en acier (peinte en marron) qui ne fait pas que soutenir la verrière (carrément encrassée et laissant difficilement passer la lumière du soleil) mais aussi une large couche de poussière et de toiles d'araignée... A croire que le ménage n'a jamais été fait depuis ma dernière venue!

Pour ce qui est du menu, il y a une formule déjeuner à 46€ (il faut un peu chercher le prix et comprendre les modalités...) ou alors un autre menu pour 74€ avec 3 services à choisir dans le menu dégustation qui lui monte à 104€ (en 3 services mais avec une coupe de champagne et 2 verres en accord).

A la carte, il y a de quoi perdre la confiance de Cofidis : entrées de 20€ à 80€, plats de 38€ à 46€. Dans les intitulés, l'expression d'une cuisine bien française bourgeoise, en aucun cas en rapport avec la thématique du musée, et c'est bien dommage. Je me souviens au moins que la dernière fois, il y avait un menu "Jacques Chirac"faisant écho à une exposition qui était consacrée à l'ancien président.

Velouté de champignon, les ombres restaurant Paris 7
Velouté de champignon

"C'est l'heure de mon médicament", c'est exactement ce que je me dis quand je me vois servir l'amuse-bouche : sous des faux airs de Smecta, servi directement dans un verre sans le moindre effort de présentation (un touche d'huile, de crème, un peu d'herbe, du poivre, que sais-je?), un velouté de champignon. Heureusement, pas de goût argileux à signaler mais des saveurs champignonnières marquées, c'est plutôt bon, même si ça ne réveille pas vraiment l'ensemble des papilles. Un amuse-bouche qui a le mérite d'exister.

Vol au vent aux langoustines Les Ombres restaurant Paris 7
Vol au vent aux langoustines

Le Vol-au-Vent, ça doit bien sonner à l'oreille des clients qui viennent d'ailleurs. Justement, c'est ce que je prends, aujourd'hui enrichi en langoustines (et non en langouste comme s'est trompé le serveur). La bestiole est assez spectaculaire (sans atteindre le niveau de celui du Café des Ministères tout de même), et on verse dessus une bisque de crustacés qui hume bon. La taille de ces grosses "crevettes" coupées en petits morceaux fait plaisir, voilà un produit d'excellente qualité ! Cuisson au top, et pâte feuilleté parfaite, légère et croustillante ! Mais au fur et à mesure que je dévore l'intérieur de cette entrée (sans béchamel mais avec oignons et poireaux et forces langoustines!), je tombe sur un "truc" noir qui ressemble à un caillou cramé, résidu de cuisson... Coupure d'entrain. Mais je continue tout de même, il est bon ce vol au vent... jusqu'à ce que j'arrive à court de sauce ! Aïe, le serveur a été trop chiche. Il aurait dû me laisser la fiole de bisque ! Les dernières bouchées s'avèrent plutôt sèches et forcément moins bonnes... 

Rien à saucer donc, mais ce n'est pas plus mal, le petit pain blanc servi ne dégage aucune saveur ni odeur. Je vais le laisser tranquille celui-là.

Echine de cochon Francilin "fondante", petit épeautre menthe et coriandre Les Ombres restaurant Paris 7
Echine de cochon Francilin "fondante", petit épeautre menthe et coriandre

Le service est rapide même s'il ne brille pas par sa rigueur, ainsi le jeune homme se trompe cette fois-ci sur l'intitulé du plat et annonce une poitrine de cochon Francilin "fondante", petit épeautre menthe et coriandre alors qu'il s'agit d'échine... Pas bien grave !

Là où le bât blesse, c'est que la promesse du "fondant" de la viande est absolument absente ! Les viandes ont été poêlées ou rôties (ou les 2) et n'ont vraiment rien qui puisse s'apparenter à du "fondant". Je me bats avec mon petit couteau à dents pour la découpe et finit par renoncer pour demander un "couteau qui coupe". Là, ça va mieux. C'est regrettable quand même car la viande dégage de bons arômes, la qualité est bien là. Mais la cuisson "bien cuit" tue tout charme. En accompagnement, un brin d'exotisme avec de l'épeautre, des morceaux de figues et des raisins secs mélangés à de la menthe et de la coriandre. C'est correcte, et la sauce rajoutée dessus, un peu trop salée passe bien tout de même. Pas transcendant.

Un jeune couple a dégainé sa perche à selfie et s'en donne à coeur joie devant la baie vitrée. L'homme, exposé au soleil, s'inquiète ostensiblement de son taux de sudation sous les aisselles. Son polo Lacoste gris tiendra-t-il le choc?

Crème brûlée au safran, ananas Les Ombres restaurant Paris 7
Crème brûlée au safran, ananas

Le dessert ne traîne pas pour arriver : Crème brûlée au safran, ananas. Le chalumeau a tout de même eu le temps de chauffer légèrement le bol. Bon signe. L'appareil se tient bien, et tous les goûts se font bien sentir. Un dessert plaisant qui est accompagné d'office de deux mignardises (ils ont vue ma grise mine?) : deux tartelette avec une crème citron, plutôt de bon goût et pas trop lourdes malgré les apparences.

Les amateurs de grands noms de domaine vont être aux anges ici pour vider leur compte en banque et épater leur belle ! Pour ma part je me réfugie vers une valeur sûre : le côte du rhône 2016 de chez Guigal. Un vin bien fait et bien connu, mais à 10€ les 15cl, on passe le cap du coef 6 ! (la bouteille se trouve à 8€ sur le web...)

Café pas très intéressant (mais offert !), et c'est l'heure de passer à la caisse : 56€. Un prix raisonnable si tout avait été conforme aux promesses, mais ces erreurs font plonger le facteur qualité/prix. Quel dommage ! Heureusement, de gros travaux de rafraîchissement esthétique sont prévus au mois d'avril, ça ne fera pas de mal à l'endroit ! Reste à hausser la barre niveau service et cuisine pour devenir conforme à ce qu'on attend d'un restaurant dans ces tarifs-là et d'une griffe comme Ducasse !

Les Ombres, Musée du Quai Branly Jacques Chirac
27 Quai Branly
75007 Paris (métro Alma-Marceau)

Tel : 01 47 53 68 00

Ouvert tous les jours

>>> Réservez une table aux Ombres

Les +:
_ vue incroyable
_ l'une des plus belles terrasses de Paris
_ de beaux produits entrepris

Les -:
_ cuisine qui laisse à désirer
_ service pas très pro
_ salle vieillotte (mais ça va changer en avril !)
_ vin très cher
_ pain pas terrible

Inscrivez-vous à la Newsletter !

* indicates required
Menus Les Ombres
Menus Les OmbresMenus Les OmbresMenus Les Ombres

Menus Les Ombres

Les points de détail des Ombres
Serviette en tissus
Changement de couverts à chaque service
Nappe en tissus
Bonne réception mobile
WiFi gratuit
Musique inutile en fond sonore
Adapté pour les enfants bien élevés
Volume sonore moyen 46dB
Toilettes bien entretenues
Même menu midi et soir (hors formule)
Réservation possible
Vin au verre goûté avant d'être servi
Végétariens bienvenus (au moins 1 entrée et 1 plat)

Plan d'accès au restaurant Les Ombres Paris 7

Si vous avez aimé Les Ombres, vous aimerez :

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article