Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

Astair (Paris 2) : pas dingue

Dans la liste des nouvelles adresses de la rentrée, Astair semblait un peu se détacher sur le papier. Ni une, ni deux, il fallait que j'y aille ! Un peu déçu du voyage.

Astair Restaurant Paris 2 galarie des panoramas
Astair Restaurant Paris 2

La promesse est belle : dans un coin de la galerie des panoramas, une table française décorée par un ponte en la matière (Tristan Auer) et avec une carte concoctée par l'étoilé Gilles Goujon. Voilà qui fleure bon la belle adresse ! Réservation prise, j'arrive dans cette galerie parisienne qui est déjà occupée par tant de restaurants... de l'exceptionnel Passage 53 (2 étoiles Michelin), à NoGlu pour les sans gluten, en passant par French Paradox pour le côté tradi-moderne ou Bisou la jolie crêperie. De l'extérieur, on se retrouve plongé dans un peu d'histoire, les années 40-50, sans la guerre. Astair étant une référence à Fred évidemment.

Le Bar Astair Paris 2 Restaurant
Le Bar

A l'intérieur, que donne cette déco qui doit casser la baraque? Bof. C'est joli, propre, le bar effectivement très 50's a une jolie tête, les tables sont belles, mais je n'ai pas été soufflé.

Du côté de la carte, on déploie ces papiers A3 avec forces de propositions franchouillardes qui plaisent tant aux touristes : grenouilles, escargots, huîtres, os à moelle, foie de veau, sole meunière ! Pratiquement que des classiques de la cuisine bourgeoise. Les prix sont conformes aux grandes brasseries parisiennes. Ici, on ne se mouche pas avec le genou : comptez 9 euros pour une salade de laitue avec des radis et de l'amande râpée, 20 euros les 8 cuisses de grenouilles, 10 euros (!) l'artichaut vinaigrette, ou encore 60 euros par personne, la côte de boeuf à partager à 2... En voyant ça, on se dit que le cabillaud demi-sel (de la morue quoi...) en tchoutchouka compotée aux épices marocaines, eau de tomate et citron confit qui n'est qu'à 26 euros est une aubaine !

Heureusement, il existe une formule déjeuner à 32 euros tout de même, avec entrée, plat et dessert imposés.

Velouté de champignons de Paris, champignons des bois sautés et crème montée Astair Restaurant Paris 2
Velouté de champignons de Paris, champignons des bois sautés et crème montée

Le service est rapide. Ca ne traîne pas! Sitôt installé, la commande est prise, les serveurs sont sur le pieds de guerre ! En quelques minutes l'entrée du jour est posée devant moi : Velouté de champignons de Paris, champignons des bios sautés et crème montée. L'odeur met en appétit ! Armée d'une jolie cuillère (j'ai bien aimé ces couverts modernes bicolores!), j'entame cette soupe épaisse. Que d'intensité dans son goût ! Les sous-bois, on y est ! Côté "champignons des bois sautés", on retrouve quelques morceaux de chanterelles, de bolets, et il m'a semblé reconnaître du lactaire aussi. Bien que servis avec parcimonie (un mot classe pour dire pas bézef), ils débordent de goûts ! La crème servie froide fond délicatement pendant la dégustation. Une très belle entrée !

Côte de cochon cuite à basse température pommes de terre grenailles sautées au persil et à l'échalote Astair Restaurant  Paris 2
Côte de cochon cuite à basse température pommes de terre grenailles sautées au persil et à l'échalote

Vous me connaissez, le cochon et moi, c'est un belle histoire d'amour ! Alors quelle joie d'avoir le droit à une côte de cochon cuite à basse température, pommes de terre grenailles sautées au persil et à l'échalote. Première déception, je n'ai le droit qu'à une demi-côte... Bon, elle est bien épaisse, mais quand même. Si le gras a bien été conservé (heureusement!), point de couenne à l'horizon... Ensuite côté cuisson, on voit à peine le rosé de la viande. Aïe ! La basse température a été fatale pour la tendresse de cette belle barbaque ! C'est sec, sauf autour du gras. C'est bien dommage, le goût de la viande est bon. Côté accompagnement, les petites patates sont plutôt molles mais pas désagréables grâce à cette brunoise échalote persil qui donne beaucoup de goût à l'ensemble ! Pour résumer, c'est une déception. D'autant que je vois passer pour les tables à côté des côtes.... entières ! (peut-être moins épaisses, mais elles n'avaient pas l'air. Je suis jaloux.)

Verrine à la verveine, crumble au citron, gelée à la fleur d'oranger et framboises fraîches Astair Paris 2
Verrine à la verveine, crumble au citron, gelée à la fleur d'oranger et framboises fraîches

Le dessert arrive aussi vite que le reste. Service ultra-express, mieux que dans les restaurants chinois de quartier ! D'ailleurs, le serveur n'attend pas que je finisse mon verre d'eau pour m'interrompre et me demander si je veux encore du vin. "Calmos" ai-je envie de dire ! Mais selon les préceptes des plus grands sages, il ne sert à rien de grogner pour si peu.

Bref, que vaut cette verrine à la verveine, crumble au citron, gelée à la fleur d'oranger et framboises fraîches? Un dessert simple. Les goûts de verveine et surtout de fleur d'oranger sont plutôt discrets pour ne pas dire absents, couverts par les zestes de citron du crumble et l'acidité bien agréable des framboises. C'est plutôt gourmand, et très satisfaisant pour terminer le repas.

Quand on jette un oeil sur la carte des vins, on ne voit que des références classiques à l'image de la cuisine proposée. Des bouteilles, enfin une, à partir de 26 euros, sinon, les prix flambent vite au-dessus de 30 voire 40 euros. Pour ma part je me suis rabattu sur une verre de Côte du Rhône Petit Ours de Matthieu Barret à 6 euros pièce. Un joli vin classique qui gazouille gentiment en bouche.

A l'heure de l'addition, on peut rester dubitatif : 38 euros (32 euros le menu + 6 euros pour le vin). C'est cher, surtout pour un menu où on ne voit pas des produits de luxe utilisés à profusion... Quand on compare cette formule déjeuner à d'autres adresses parisiennes, c'est carrément cher, d'autant qu'on n'a pas le droit à une vue folle, ni à un décor dément ou à un service génial qui pourraient légitimer ce tarif...

Astair Restaurant
19, passage des panoramas
75002 Paris (Métro Grands Boulevards)
 

Tel : 09 81 29 50 95

Ouvert tous les jours

Les +:
_ de jolies tables et de beaux couverts
_ une entrée très bonne (velouté de champignons de Paris)
_ de la vraie cuisine

Les -:
_ ma demi-côte de cochon trop cuite
_ la déco qui se veut ébouriffante ne m'a pas convaincu
_ le service un peu trop pressant
_ cher, mais ça plaira aux touristes qui auront le droit à une belle cuisine bourgeoise française


Plan d'accès au restaurant Asstair Paris 2

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article