Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

La Démocratie (Paris 7) : Toute une histoire

Quelques photos sur Instagram d'un lieu qui a l'air pas mal, un oeil jeté sur une carte intéressante, et hop ! Me voilà dans ce tout nouvel endroit à l'histoire étonnante...

La Démocratie Restaurant Paris 7 Boulevard Raspail
La Démocratie Restaurant Paris 7

On peut facilement classer ce nouveau restaurant dans la liste des adresses un peu cachées. Pourtant, l'immeuble où il se trouve dénote par rapport au reste du boulevard Raspail, son architecture très art nouveau de 1909 ne laisse pas indifférent. Une ardoise signale l'entrée où il faut pénétrer dans un grand couloir avec au fond, quelques marches en acier.

Le jardin La Démocratie Restaurant Paris 7
Le jardin

On rentre alors dans une grande pièce avec une belle hauteur sous plafond, assez moderne. Un zinc, quelques tables, un coin boudoir avec de gros fauteuils clubs et une grand baie vitrée qui donne sur un petit jardinet plein de charme. On ne se bouscule pas ici, même sans réservation je suis le bienvenu.

Des entrées qui varient entre 13 et 16,50€ et des plats de 21 à 33 euros, la carte a de solides prix. Une formule déjeuner à 29€ existe cependant avec l'entrée et le plat du jour... (ou plat et dessert).

Soupe, escargots, foie gras, oeufs mimosa, souris d'agneau, tartare de gambas ou encore coquilles Saint-Jacques, on se dirige sur des plats simples avec de beaux produits travaillés à la française. Pourquoi pas !

Oeufs mimosa façon La Démocratie Restaurant Paris 7
Oeufs mimosa façon La Démocratie

Je commence avec des oeufs mimosa, mas "à la façon" du chef. Je vois arriver 4 demi-moitiés sur un petit lit d'endives. C'est soigné. Carré. Sur chaque moitié repose un indice quant-au parfum de celui-ci : deux sont à la truffe visiblement, et deux à la ciboulette. On sent bien les goûts, mais je regrette tout de même l'absence d'une farce (crevette, thon, légumes, je ne sais pas....?), et ces deux oeufs sont un peu lourd à manger. La salade d'endive ne change rien à l'affaire. C'est correct.

Faux-filet de boeuf de Galice et purée de pomme de Terre façon Robuchon La Démocratie Restaurant Paris 7
Faux-filet de boeuf de Galice et purée de pomme de Terre façon Robuchon

Pour la suite, je décide de me faire plaisir avec le plat le plus cher de la carte : Le faux-filet de boeuf de Galice avec une purée façon Robuchon. Une nouvelle fois le dressage étonne, tout en géométrie. Un parallélépipède de viande grillée (annoncée à 300gr), un carré de purée, et un ramequin rond de sauce Chimichurri dans l'assiette.... Il y a encore des restaurateurs qui mettent de la vaisselle dans la vaisselle avec comme conséquence inévitable : le pot de sauce va baigner dans le jus et la purée...

Pour la sauce je pouvais choisir aussi un beurre maître d'hôtel... Deux remarques me viennent alors à l'esprit : la purée Robuchon devrait déjà être bien beurrée d'une part et d'autre part, pourquoi une sauce avec une belle viande?

Pour la purée, j'ai raison, elle sent à plein nez le beurre, mais elle est bonne et pas trop bourrative. Le Faux-filet pour sa part est moins réjouissant. Il est très peu gras et n'offre qu'une palette aromatique assez limitée comme s'il venait de sortir de son sachet sous-vide...

Pour la sauce, pas vraiment d'intérêt non plus. C'est dommage, je salivais à l'avance de me régaler d'une belle pièce de viande. Et c'est tout juste correct... pour 33 euros!

Mille-feuille Hugo et Victor La Démocratie Restaurant Paris 7
Mille-feuille Hugo et Victor

Pas de risque pour le dessert : j'ai porté mon choix sur un mille-feuille de chez Hugo et Victor (pâtissier qui se trouve juste à côté). Il a pour particularité d'être constitué d'une couche de crème pâtissière à la vanille, et d'une autre de ganache. Ça lui confère un bel équilibre et lui permet de ne pas s'écraser n'importe comment quand on plante ses couverts dedans. C'est de la belle ouvrage !

Pour le vin, il y a une belle liste où presque toutes les références sont disponibles au verre sauf pour les bouteille les plus chères comme ce Pommard 1er cru à 140€ ! C'est chouette ! Plus raisonnable je me suis rabattu sur un verre d'un honnête et passe-partout IGP du Pays d'OC Le petit pont à 5,40€ le godet de 12cl (coef 7,7! ouch!).

63,40€ pour mon addition finale ! C'est très cher ! J'ai bien mérité un tour de jardin pour digérer de cette drôle d'émotion. 

Côté jardin La Démocratie Restaurant Paris 7
Côté jardin

Et là, c'est un petit voyage dans une histoire méconnue : sur le mur du bâtiment attenant, un énorme S majuscule en mosaïque, plusieurs plaques racontent sommairement la grande histoire qui s'y est déroulée, celle d'un projet utopiste dans les années 30 voulant mélanger catholicisme et idéaux d'extrême gauche emmenés par son riche fondateur Marc Sangnier. On se trouve ici au siège historique où se fabriquait alors la feuille de chou qui portait ces idées : La Démocratie... Un dossier est disponible dans le petit salon pour mieux comprendre l'intérêt historique du lieu. Oui, parce que c'est bien là son seul intérêt...

La Démocratie Restaurant
34 Boulevard Raspail
75007 Paris (Métro Rue du Bac)

Tel : 07 67 69 85 33

Fermé dimanche et lundi

Les +:
_ l'histoire étonnante des lieux
_ le côté cosy et un peu caché
_ l'accueil souriant et gentil

Les -:
_ c'est très cher
_ cuisine simple et pas (encore?) aboutie


Plan d'accès au restaurant La Démocratie Paris 7

Si Vous avez aimé La Démocratie, vous aimerez :
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Birchler 24/06/2019 11:28

ça c'est nettement amélioré depuis

Arnaud Morisse 24/06/2019 17:34

Bon à savoir ! Merci ! Par ce beau temps, ça peut valoir le coup d'y refaire un tour !