Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

CAM (Paris 3) : il y a de quoi devenir accro à ce resto !

Il y a quelques semaines, j'avais entendu parler de ce nouveau resto sur Twitter. J'y étais allé et trouvé portes closes... et pour cause, l'estaminet n'ouvre que le soir ! J'avais atterri finalement au Royal China situé à deux pas. J'ai réessayé et ne suis pas déçu de ce voyage en branchitude.

Façade CAM restaurant Paris 3
Façade CAM restaurant Paris 3

Dans ce quartier qui commence à devenir un véritable nouveau China Town, a ouvert il y a peu CAM. D'une ancienne entreprise d'import/export est né ce lieu branché / cool / trop d'la balle. Oui, ici on ne mégote pas quoi. Dans un décor franchement "néo-indus" (en fait pas de déco et des mur nus....) avec des tables et chaises dépareillées (on fait d'la récup quoi), on est accueilli avec sourires et dynamisme ! Le lieu commence à être couru visiblement. Heureusement ma place favorite m'attend, au comptoir.

 

CAM Restaurant Paris 3
CAM Restaurant Paris 3

Preuve que le lieu commence à être sérieusement à la mode? On y croise quelques blogueurs dont la jolie Mina Soundiram (Très Très Bon sur Paris Première). La carte pour sa part tient sur une petite feuille. Rédigée en anglais, on n'y fait pas de différences entre d'éventuelles entrées et plats. Bah voui, c'est has been tout ça ! Les conventions? so barbantes ! Ainsi, si les tonalités sont clairement asiatiques (le chef vient de Corée), la régression est aussi au programme. Apprêtez-vous à y mettre les doigts (et à vous les lécher de part le fait....), et ne faites pas de manières !

Le vin? Oui, il y en a ! Comme dans un autre spot branchouille à souhait, les Grands Verres, ici il est servi au robinet, au verre (de 5 à 7 euros) ou en pichet. Si vous avez un peu plus de moyens, des bouteilles sont quand même disponibles ! Ouf ! Tout n'a pas foutu l'camp mon bon monsieur !

Après des explications ligne à ligne du menu tout aussi énigmatique qu'anglophone, le choix est fait, alea jacta est.

CAM restaurant paris 3
burnt tomato prawn

 

Pour commencer, "Burnt tomato prawn", c'est tellement plus classe que "grosses crevettes brûlées à la sauce tomate". Pour aider à manger ces 5 arthropodes à la jolie couleur (arrivées quand même après pas mal d'attente), un paquet de mouchoir en papier "lotionné" s'il vous plaît. On sait soigner le client chez CAM ! Ici, on ne fait pas chichis, on y va avec les doigts, point ! Non sans mal je m''en dépatouille et... me régale ! Les petites herbes et le gingembre servis avec boostent bien les saveurs. Il y a de quoi se pourlécher les babines. Trois mouchoir en papier y passent tout de même... RIP.

 

Commander Flank CAM Restaurant paris 3
Commander Flank

 

Place ensuite - enfin après de très très longues minutes, mais l'ambiance conviviale fait passer le temps - au plat suivant. "Commander flank". Kesako me demandez-vous? Tout d'abord c'est la spécialité du chef, le plat le plus cher (24 euros). Ensuite, c'est une pièce de boeuf rarement cuisinée, le flanchet. Enfin, elle cuisinée à la coréenne (sur un grill au charbon traditionnel) et servie saignante. Comme les crevettes, les mains servent : façon nems, on prend sa feuille de salade, une feuille de menthe, on y met un peu de gochujang (sauce piment doux coréenne) et une tranchette de boeuf, et zou dans la bouche ! Et là, délice ! c'est bon ! Miam !

Le vin pour accompagner le repas, un verre de marmandais, est un peu juste en face. Simple, mais qui manque un brun de puissance pour affronter les saveurs tonitruantes des plats.

Le - long - temps de ce dîner seul, la salle s'est remplie. Une clientèle du quartier et de gens qui sont déjà venus visiblement. On se connaît ici et on donne du "tu" à tout va. Ça parle aussi anglais ici ou là. L'atmosphère de ce CAM respire la joie de vivre, la convivialité, et c'est sans doute l'effet escompté et travaillé ! On y est bien, et c'est le genre d'adresse où on y retourne pour la faire découvrir, genre "c'est une petite adresse qui ne paye pas de mine, mais tu vas voir, ça déchire !". Et ça déchire.

MISE A JOUR 15 mars 2018

De retour dans le lieu, j'avoue avoir été un peu déçu. Les prix ont déjà augmenté. Les bouteilles de vin - de bonne qualité - sont très chères. Du côté des plats, ça reste toujours très bon, et on a vite les mains sales, encore !

 

CAM
55, rue au Maire
75003 Paris (métro Arts et métiers)
tel : 06 26 41 10 66

 

Les + :
_ l'atmosphère décontractée et conviviale
_ les plats régressifs et vraiment bons
_ des tarifs honnêtes

 

Les - :
_ c'est long, très long
_ faut pas avoir peur de se salir les mains
_ pas convaincu par la carte des vins


Plan d'accès au restaaurant CAM (Paris 3)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article