Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

Amarante (Paris 12) : Vade retro Veganas !

>>> Une envie de tripes en confinement? Amarante continue de tourner pendant cette période !

Quelque part à Paris, il est une adresse où quand l'air du temps demande du végétal et du léger, de belles présentations soignées et un décorum chiadé, le chef répond par... un gros bras d'honneur ! Bienvenue chez Amarante, un restaurant brut et bon.

Amarante Restaurant Paris 12
Amarante Restaurant Paris 12

A l'entrée du lieu s'accumulent les auto-collants des guides qui recommandent le lieu : de Gault et Millau au Fooding en passant par Michelin, Le Pudlo ou Time Out. La collection semble complète ! Le lieu n'attire pas l'oeil.

Amarante Restaurant Paris 12
Amarante Restaurant Paris 12

A l'intérieur, pas mieux. Dans une ambiance de bistro classique - mais pas ancien - deux affiches un peu racornie faisant la promotion de vins font office de décoration. Très vite installé, la carte m'éclaire sur l'esprit du lieu : c'est la chasse aux bobos ! Tu veux manger léger et plutôt végétarien? Passe ton chemin ! Rien n'est fait pour toi ici ! Tu veux des saveurs exotiques et une cuisine fusion? Fuis ! Au programme d'Amarante, une cuisine française de tradition qui fait la part belle aux abats. Le résultat est clair : pas la moindre trace d'avocat, de burrata, d'anguille fumée ou de pavé de saumon à la carte ! Après tout, "être dans le vent est une ambition de feuille morte", et ici, la cuisine est bien vivante !

Côté tarif, un menu "travailleur" à 22 euros est bougrement attirant (entrée plat dessert), mais c'est pourtant vers la carte que je me dirige, l'appel de l'échine de cochon...

Fraise de veau aux olives amarante restaurant Paris 12
Fraise de veau aux olives

Pour débuter, un mets peu servi en restaurants : la fraise de veau. Les produits tripiers n'ont plus la cote et c'est bien malheureux. Heureusement ici on ne les oublie pas. L'assiette est brute, et manifestement, le soucis d'une présentation instagrammable ne fait pas partie du programme. On demande de la fraise de veau aux olives, on a ça. Pas de fanfreluche inutile, droit au but! Les intestins baignent dans le court bouillon réduit et agrémenté d'une bonne huile d'olive. A vrai dire, pour qui n'a jamais goûté ça, le plat n'a rien d'appétissant. Et pourtant c'est bon ! Généreusement servie, cette entrée pourrait même être un plat.

A noter par contre que les entrées du menu à 22 euros ont des allures bien malingres à côté.

Echine de cochon Kintoa carottes Amarante Restaurant Paris 12
Echine de cochon Kintoa carottes

C'est au tour du plat qui m'a fait renoncer au menu pas cher : l'échine de cochon kintoa rôti. Attention, à 26 euros pièce, ça a intérêt à envoyer du lourd! Comme pour la fraise, pas de fioritures dans le dressage. La - très belle - pièce de viande d'un côté, les carottes bien orangées de l'autre, le tout baignant dans une belle sauce brillante. Petite déception cependant : pas de trace de la couenne. La viande est cuite à la perfection (légèrement rosée!), le jus parfait, et les carottes vives et goûteuses grâce au poivre de Madagascar avec lesquelles elles ont été préparées ! Voilà un plat qui entre directement sur le podium des meilleures côtes et échines de porc jamais goûtées!

La première place de ce classement restant toujours dévolue au Lazare d'Eric Fréchon et sa côté de porc et sauce aux noix, et la deuxième pour celle des Pieds dans l'eau à Neuilly.

Après avoir avalé la bête, il n'y a plus trop de places pour autres choses... allez, un bout de fromage encore !

Camembert au lait cru Amarante Restaurant Paris 12
Camembert au lait cru

Et là, on arrive au sommet de l'épure ! Quand on veut du camembert, bah, on nous sert un morceau de calendos ! Point barre ! Pas de salade, de traditionnelles noix ou noisettes, il n'y a rien que le morceau de fromage perdu au milieu d'une grande assiette ! Bras d'honneur que je vous dis ! Côté goût, le produit est formidable parfaitement affiné.

Pour accompagner ce repas, un verre de vin était obligatoire : pour 5 euros, j'ai eu un godet d'un vin de Pays du Sud de la France, un merlot Autrement de Gérard Bertrand... Haha ! Pris en flagrant délit de branchitude ! Je le savais ! De la biodynamie ! D'un autre côté c'est peut-être la seule chose vegan disponible ici !

L'addition : 49 euros. C'est un peu cher, mais c'est le prix de ces produits d'exception. Cependant, la prochaine fois je jouerai les travailleurs avec ce menu malin !

Amarante
4 rue Biscornet
75012 Paris (Métro Bastille)
Tel : 07 67 33 21 25

Fermé les mercredis et jeudis

Les + :
_ de la cuisine brute sans chichis
_ des abats cuisinés parfaitement
_ un menu à 22 euros !
_ des vins nature quand même (mais pas que) et pas trop chers

Les - :
_ Bon , la présentation tout ça, tout ça, on n'en n'a rien à faire hein ?


Plan d'accès au restaurant Amarante (Paris 12)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sophie Brissaud 23/01/2019 15:29

Vouloir catégoriser ce restaurant ("chasse aux bobos'", etc.) est une erreur, d'autant plus qu'on pourrait trouver de l'anguille (fumée ou non) et de l'avocat au menu. Il y avait bien des sardines fumées l'automne dernier. Mais surtout, la carte des vins est nature, bio et biodynamique depuis l'origine. Amarante est inclassable et c'est pour ça qu'on l'aime.

Arnaud Morisse 24/01/2019 16:05

Oui, on ne doit pas connaître les mêmes bobos pour qui l'évocation même des abats et de plats pas vraiment légers révulse ! Mais je ne demande qu'à en connaître !

Margaux 23/01/2019 14:34

Ha ha ha.
Rien de plus bobo que le retour aux traditions. Abats, plats en sauce et autres cochonailles.
L'avocado toast c'est SO 2017.

Arnaud Morisse 24/01/2019 16:06

Je le note dans mes carnets tendances pour la prochaine saison ! Merci !