Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

Grive (Paris 11) : Une cuisine piquante à l'addition un peu salée

Que de compliments pour ce restaurant ! Grive a attiré les vivas des critiques parisiens, de l'Express, en passant par le Parisien ou Télérama. Il fallait bien que j'aille y faire traîner ma fourchette pour vérifier sur pièce !

Grive Restaurant Paris 11
Grive Restaurant Paris 11

La nature, voilà le credo affiché par Grive. Dans une petite salle, les beaux produits sont à l'honneur déjà sur les murs : une huître en tableau, des pêcheurs dans une belle série de photos affichées en face. Au fond, un casier à bouteille. Parquet et mobilier en bois clair parachèvent le décor lumineux de l'endroit.

A la carte, on doit se passer de formule. On n'en fait pas ici. Les entrées varient de 7 à 12 euros, les plats de 20 à... 58 euros (pour la côte de Montbéliarde de 550 grammes) tandis que les desserts s'affichent à 10 euros. Le verre de vin choisi par la maison, c'est 6 euros.

La philosophie de la maison c'est de trouver les meilleurs produits en France, ceux qui sont beaux mais aussi respectueux de l'environnement. Pas question de trouver des pesticides quelque part. Bio only.

Oeufs mayonnaises Grive Restaurant Paris 11
Oeufs mayonnaises

Démarrage avec la référence de Grive : son oeuf mayo. Sur un lit de salade, un oeuf et demi. Ce que l'on remarque tout de suite, c'est qu'il est carrément mollet, le jaune coule. Des graines de sésame noir et un peu de piment parsèment le tout. La mayo, elle se trouve en dessous. Une sauce maison, particulièrement vinaigrée. C'est d'ailleurs là, l'un des atouts majeurs de cette entrée revigorante ! On ne sent pas du tout le gras, mais des notes acides et relevées. Etonnant, peu gourmand, mais original et bon.

Echine de cochon fermier Grive restaurant Paris 11
Echine de cochon fermier

C'est au tour d'un de mes mets fétiches : l'échine de cochon ! Petite déception, elle est servie en morceaux et en maigre quantité. De plus, annoncée rosée, elle arrive plutôt à point. Mais la qualité de la viande est telle, que ce n'est pas bien grave ! C'est délicieux. Pour l'accompagnement, été oblige, une jolie salade de tomates avec des petits oignons nouveaux. Une nouvelle fois le produit et son assaisonnement vif font toute la différence ! C'est joyeux, chantant, acide et sucré, tendre et croquant, du beau boulot tout en restant dans la simplicité.

Gravelax de truite des Pyrénées Grive Restaurant Paris 11
Gravelax de truite des Pyrénées

En face de moi - oui, je n'étais pas seul ! - Amandine a opté pour le gravelax de truite des Pyrénées. Un plat léger manifestement, et avec la présence peu compréhensible d'une cuillère de crème fraîche en son centre. Cette même louchée mystérieuse qu'on va retrouver au dessert....

Pêche de vigne et menthe Paris 11 restaurant
Pêche de vigne et menthe

Car oui, la pêche de vigne et menthe est servie, elle aussi avec de la crème fraîche. C'est d'ailleurs le seul bémol pour ce dessert : les pêches y sont délicieuses, et ce pesto de menthe dépote. Un crumble simple vient apporter croquant et gourmandise.

Grive fait honneur aux produits avec une cuisine simple qui se focalise sur les assaisonnements avec brio. Cependant, pour 43 euros (entrée - plats - dessert - vert de vin), ça commence à faire cher. Alors oui, les produits sont de belle qualité, mais servis avec parcimonie, on peut avoir un peu de frustration en sortant.

Grive
18, rue Bréguet
75011 Paris (métro chemin vert)

Tel : 01 43 55 53 93

 

Les +:
_ des produits de grande qualité
_ des assaisonnements magistraux
_ un bon accueil
_ c'est calme

Les -:
_ des portions un peu légères
_ absence de formule déjeuner et des prix un peu élevés


plan d'accès au restaurant Grive Paris 11

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article