Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

Jouvence (Paris 12) : Impeccable !

Vous voulez vous régaler pour pas trop cher dans le 12ème arrondissement? Vous être fin (faim?) prêt pour une cure de Jouvence !

Jouvence Restaurant Paris 12 rue du faubourg Saint Antoine façade extérieure
Jouvence Restaurant Paris 12

Jouvence jouit d'une belle réputation. Tous les guides et sites gastronomiques y vont de leurs petits ou grands qualificatifs pour décrire cette table. Passage obligé donc pour tout bec fin qui se respecte !

Coincé entre deux commerces populaires, cette ancienne pharmacie intrigue. Son air d'un autre âge m'a fait penser à Harry Potter. Quelques tables sur le trottoir, des bouteilles vides en vitrine, c'est sûr, c'est bien un bistrot français !

La Salle Jouvence Restaurant Paris 12
La Salle

A l'intérieur la petite salle ne rompt pas le charme, bien au contraire : joli comptoir en marbre, boiseries fines un peu partout, belle trancheuse, bouteilles de-ci de-là, jolie banquette moelleuse et magnifique carrelage au sol. En guise de notes modernes, les petits globes lumineux suspendus au plafond restent discrets.

La clientèle se presse le midi pour profiter d'un menu complet à 24 euros, mais une carte aux prix raisonnables est aussi disponible (entrées 7-11 euros, plats 22-29 euros et desserts 6-9 euros). Pour une dégustation en 5 services il faut débourser 55 euros.

Saumon mariné, cresson de fontaine, pickles de chou violet Jouvence Restaurant Paris 12
Saumon mariné, cresson de fontaine, pickles de chou violet

Quelques minutes après la commande, telle une formule magique, Shazam, l'entrée sitôt dressée est servie. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle en jette ! Saumon mariné, cresson de fontaine et pickles de chou violet. Couleurs vives tout comme les saveurs dégagées ! Ca pulse dans la bouche ! Le gras du saumon et de l'huile d'olive s'équilibre avec l'acide des petits morceaux de chou fermenté, tandis que le cresson apportent des notes végétales fines. C'est délicieux ! Je profite du bon pain fait maison, et servi encore chaud pour saucer le fond de l'assiette. Je fonds !

Bonite d'Oléron, céleri racine, trévise Jouvence Paris 12 Restaurant
Bonite d'Oléron, céleri racine, trévise

La bonite fait partie de mes poissons fétiches. Alors quand j'en vois en plat du jour, c'est un peu une fête intérieure qui s'organise en moi. La java des papilles se prépare... et pas de faux pas, bien au contraire. L'épais médaillon de poisson a bénéficié d'une cuisson aux petits oignons. Rosé en son centre, c'est parfait ! Un peu de fleur de sel dessus, je fonds à nouveau ! Céleri, trévise et herbes frites jettent des notes acides et amères bien agréables. A nouveau un régal.

Madeleines servies chaudes, crème orange amère, pralin noisette Jouvence Paris 12 restaurant
Madeleines servies chaudes, crème orange amère, pralin noisette

Alors que jusqu'à présent le rythme filait bon train, c'est le coup d'arrêt. Peu séduit par le dessert du menu déjeuner (Sablé breton, mousse chocolat et orange confite), j'en demande un autre à la carte qui sent bon la régression vers une enfance joyeuse : Les Madeleines "servies chaudes", crème orange amère et pralin noisette. Là, je comprends vite que ce dessert est préparé minute... de A à Z ! Appareil à faire et cuisson à accomplir. J'avoue, j'ai attendu bien 20 minutes. C'est long ! Mais quand l'assiette arrive, on voit toute la générosité du chef Romain Thibault qui s'exprime ici. Quatre belles madeleines bombées et dorées font la queue leu leu en face d'une vague de crème. La gourmandise à l'état brut ! Pas de préchi précha, du goût franc et réconfortant, avec des accents légers d'orange. Je suis bien.

Pour le vin, le responsable de Jouvence chasse à travers la France les bonnes bouteilles en traquant sans merci les références sans sulfites. Il me fait goûté à l'aveugle un vin blanc. Des notes rocailleuses, peu de rondeurs et beaucoup de parfums. Je le dis tout net : Languedoc ! C'est loupé, c'était un Vin de Savoie, domaine des Côtes Rousses La pente de Nicolas Ferrand. Sept euros le verre. Parfait avec le repas, un accord impeccable.

Addition : 35 euros (19€ la formule déjeuner + 9 euros le dessert + 7 euros le vin), autant dire une vraie belle affaire, un peu hors du temps et qui ravit les papilles. Cette cure de jouvence ne fait pas rajeunir, mais plaisir, et c'est mieux !

Jouvence Restaurant
172bis, rue du Faubourg Saint Antoine
75012 Paris (Métro Faidherbe Chaligny)

Tel : 01 56 58 04 73

Fermé dimanche et lundi

Les +: 
_ une cuisine formidable
_ un lieu atypique magnifique
_ un rapport qualité/prix de compétition
_ le pain chaud maison
_ des vins sélectionnés avec soin

Les -:
_ le dessert a été long à servir, ça m'apprendra à sortir de la formule déjeuner !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article