Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

Mokko (Paris 18) : une cuisine d'auteur sur-mesure

Depuis la rentrée, cette jeune table propose un menu déjeuner ! Belle aubaine ! Mokko soigne autant le visuel que le goût de ses plats, et même dans un menu à 24 euros, on se régale !

Mokko Restaurant Paris 18
Mokko Restaurant Paris 18

Sur Instagram, de-ci de-là, Mokko montrait le bout de ses assiettes : des visuels très soignés avec une âme picturale. Mais est-ce que le goût est aussi au rendez-vous ? Depuis le début du mois de septembre, le restaurant est ouvert le midi, et hop ! c'est réservé !

Vers le haut de la rue Francoeur - idéale pour travailler les ischios et les fessiers - la petite boutique se repère à peine.

La salle Restaurant Mokko Paris 18
la salle

Essoufflé, quasi-exténué, les muscles en feu (bon j'exagère un peu, mais rien de tel qu'un peu de dramaturgie pour épicer un texte), j'arrive dans cette ancienne boutique. Dès l'entrée, on arrive sur deux grandes tables qui débouchent sur la cuisine ouverte. L'intérieur est très intéressant : biscornu, avec de grandes vitres en guise de séparation, le lieu a du charme. C'est bien simple, on se sent chez des amis. Du côté déco, c'est sobre, naturel et élégant. Le bois et les plantes sont mis à l'honneur, et des ampoules déco vintage pendent au plafond.

Pour le menu deux grandes options : soit un choix entre 2 entrées, 2 plats et 2 desserts (18 ou 24 euros pour la totale) ou un menu "Nourrissez-moi" à 39 euros, ou sont servis une amuse-bouche, 3 plats salés et un dessert selon l'inspiration du chef et de vos interdictions alimentaires. Une aventure en somme ! Mais quand on voit sur le menu maquereau et cochon, on reste sage car on sait qu'on va se régaler !

Maquereaux à la flamme, avocat, oseille Mokko Restaurant Paris 18
Maquereaux à la flamme, avocat, oseille

Du bon gras au programme annoncé pour l'entrée : maquereaux à la flamme, avocat et oseille. L'assiette est jolie. De petites fleurs parsèment le plat pour ajouter des touches impressionnistes. Normal, on est dans le quartier Montmartre quand même ! On sent bien le fumé dû au chalumeau. C'est très agréable. En bouche, c'est parfait ! Les petits filets de maquereau sont cuits à la perfection, et les avocats qui sont aussi passés à la flamme accompagnent parfaitement le plat. Le côté citronné de l'oseille ainsi que la petite mayonnaise moutardée coordonnent parfaitement le tout. C'est très bon !

Echine de porc, betterave en crapaudine et maïs Mokko Restaurant Paris 18
Echine de porc, betterave en crapaudine et maïs

Gourmandise, gourmandise et gourmandise pour ce plat : échine de porc, betterave en crapaudine et maïs. Un large médaillon de cochon braisé (et revenu à la poëlle pour être nourri à la dernière minute) est entouré de belles betteraves avec une crème de maïs. Le tout baigne dans un jus de cuisson très parfumé. C'est beau à nouveau, et ça sent bon. Ici, le chef aime jouer avec les couleurs, mais aussi avec les goûts ! Le cochon est fondant, le jus puissant, les betteraves pas trop sucrées. Encore une belle assiette qui répond à mes attentes !

Quand arrive l'heure du dessert, c'est le drame. Les deux propositions du jour ne me font pas rêver... Un mont blanc ou une mousse au chocolat. Ma moue et mon hésitation ont dû être convaincantes. On me propose de voir si le chef peut faire autre chose. Moi, je dis banco !

Pavlova framboises Mokko Restaurant Paris 18
Pavlova framboises

A la minute m'est donc préparée, rien que pour moi (je suis un peu le seul client ce midi!), une pavlova framboise. Joie ! Dans un beau bol, on repère une grosse quenelle de glace yaourt, avec trois doses généreuses de chantilly et de la meringue en miettes. On serait presque dans la monochromie si on n'apercevait pas poindre le bout de petites framboises charmantes, quelques pétales de fleur et des lambeaux de feuille de basilic. Bien que consistante, cette assiette a une belle tête. C'est en plus malin d'avoir caché les framboises sous cette composition, car oui, elles n'étaient pas très jolies. Mais leur goût était là ! Un dessert copieux bien agréable.

Du côté des vins, c'est une nouvelle fois la nature qui l'emporte. On peut reprocher des prix un peu élevés : A partir de 24 euros à la bouteille. Au verre, peu de références dispo de 6 à 10 euros. J'opte pour un vin de l'Hérault (Les Po(è)tes), gentiment fruité et agréable en bouche. Un bel accord avec le cochon. Sept euros le verre.

Note finale : 31 euros (menu à 24 et le verre de vin à 7 euros). Un vrai régal dans l'assiette qui montre un échantillon enthousiasmant de ce qu'a le chef dans ses casseroles ! Une vraie cuisine d'auteur à portée de prix, tout ce que j'aime ! Le vin un peu cher quand même.

Mokko
3, rue Francoeur
75018 Paris (Métro Lamarck Colaincourt)

Tel : 09 80 96 93 60

 

Les +:
_ des visuels magnifiques
_ une cuisine généreuse, originale et goûteuse
_ un endroit convivial
_ un excellent rapport qualité-prix
_ un service parfait (merci pour ce dessert concocté minute !)

Les -:
_ le vin un peu cher


Plan d'accès au restaurant Mokko Paris 18

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article