Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

Oursin (Paris 8) : Mieux vaut ne pas les avoir dans les poches !

Oursin tu vois, c'est le resto imaginé par Jacquemus. Quoi tu connais pas Jacquemus? Trop la lose ! Et puis pour venir là-bas, faut être looké de préférence avec des griffes haute couture et un joli chapeau chic !

Oursin par Jacquemus et Caviar Kaspia restaurant Paris 8 galeries Lafayette
Oursin par Jacquemus et Caviar Kaspia restaurant Paris 8

Avant l'ouverture de ce restaurant, j'avoue ne jamais avoir entendu le nom de Simon Pierre Jacquemus. Pourtant le petit monde de la mode frétille rien qu'à la vague évocation de son nom ! Bref, quand il s'est agi d'ouvrir des espaces de restauration dans ce nouveau temple de la mode que sont les galeries Lafayette Champs Elysées, c'est son nom qui est ressorti ! C'est vrai ça, pourquoi faire appel à un chef? Après le café chic Citron, c'est donc un espace encore plus glamour qui a ouvert ses portes en octobre, Oursin.

Pour trouver cet espace, on doit traverser tous les rayons  au deuxième étage. Sacs à main, montres, costumes, robes, souliers - tout très cher - s'exhibent de jolie manière. Et l'espace de restauration se présente à moi !

La déco se concentre sur les murs avec des alcôves dans l'esprit santorinesque agrémentées de belles céramiques. Au sol du plastique. Au plafond, de la vigne vierge tente de masquer en vain les conduits techniques et les gaines électriques. Les fenêtres donnent directement sur la "plus belle avenue du monde", mais les tables qui sont à côté sont désertées. Et pour cause, la chaleur du soleil est décuplée par l'effet loupe de la baie, si bien qu'avec le beau soleil de ce midi, ça chauffe sévère !

En fond sonore, j'ai le droit à du Dalida, si typiquement grecque ou à peu près ! Le voyage quoi ! A chaque place une assiette qui ne sert que de décoration signée par la céramiste grecque Daphne Leon avec en relief des ingrédients sculptés. Très kitsch à mes yeux, mais la tendance et moi, ça fait deux !

Sur la carte, ça sent - un peu - la mer Méditerranée (oursin, homard, poulpe, Turbot, couteaux, rougets), et les ingrédients franchissent ici ou là la barrière des saisons ! On retrouve ainsi sur la carte des haricots verts, des abricots et des pêches blanches. Kaspia légitime sa présence en haut de l'affiche par la simple présence de poutargue et de caviar dans deux entrées... C'est dommage, leur gamme de saumons notamment est juste prodigieuse !

Du côté des tarifs, ça pique par avance : des entrées de 11 à... 78€, et des plats entre 14 et 35€. Aucune formule ni plat du jour.

Amuse-bouche Oursin restaurant Paris 8
Amuse-bouche

Très vite après ma commande arrive l'amuse-bouche. Perdu au milieu d'une grande assiette un mini-falafel végétarien avec de la crème citronnée. Une bouchée unique sympathique mais qui manque de vigueur tout de même.

Mulet noir Mariné au sel et sucre, citron huile d'olive Oursin Restaurant Paris 8
Mulet noir Mariné au sel et sucre, citron huile d'olive

Avec la même célérité mon entrée remplace l'assiette en céramique en forme de gambera rosso : Mulet noir Mariné au sel et sucre, citron huile d'olive. Charmante entrée, pas très copieuse, mais le pain devrait bien m'aider. Le poisson ne semble pas avoir été longtemps mariné à sec, il a toutes les allures d'une chair crue. Et ce n'est pas avec le peu de citron de l'assaisonnement qu'il peut cuire. Sur le papier, cette assiette devait avoir du caractère - citron, coriandre (en pousses), menthe et oignon rouge - mais force est de constater que ça reste bien sage. L'agrume est discret, la menthe absente au goût, l'oignon plutôt doux et la coriandre aurait gagné a être à maturité. Seule l'huile d'olive d'excellente qualité donne un peu de relief au plat. Bref, une gentille entrée autour d'un poisson bon marché et facturée 18€.

Poulpe grillé, pommes de terre, tomates cerise et câpres Oursin restaurant Paris 8
Poulpe grillé, pommes de terre, tomates cerise et câpres

La star des Instagrammeurs pour la suite : le tentacule de poulpe servi avec une sauce aux tomates cerise et câpres, et 3 patates cuites à la vapeur. Pour ce prix-là - 28€ quand même - je pouvais m'attendre à une assiette un peu plus fournie. On est très loin de la proposition gourmande et pas chère de la churrasqueiria !

Cependant, la pieuvre s'avère parfaitement cuite et pas trop coriace sous la dent. La sauce tomate aux câpres aurait gagné à être un peu plus acide, tandis que les pommes de terre auraient pu être plus nombreuses. Repas régime. Sans doute l'une des raisons pour laquelle la clientèle ce midi est à 80% féminine. ("hooo le cliché !!!" _ je sais)

Quand je vois les autres assiettes passer, j'ai le même sentiment : la cheffe - Erica Archambault - espère donner le sentiment que ses plats ne cachent pas beaucoup de calories pour nourrir les mannequins de Jacquemus. Pour les autres, c'est un brin frustrant. Peut-être que le dessert va sauver la mise?

Poires pochées à la verveine, amandes caramélisée et meringue italienne Oursin restaurant Paris 8
Poires pochées à la verveine, amandes caramélisée et meringue italienne

Pour le dessert, j'ai pris les fameuses "pêches blanches" qui se sont avérées et heureusement , en fait des poires ! Ouf ! Elles sont pochées à la verveine avec des amandes caramélisées et de la meringue italienne. Très fondants, ces fruits ne se révèlent pas trop sucrés (à bas les calories!). Quant aux "amandes caramélisées" sensées donner un peu plus de gourmandise, il doit en avoir en tout et pour tout 1 seule pulvérisée en mini-miettes, perdant ainsi beaucoup d'intérêt. Heureusement, il y a quand même la meringue pour donner l'impression de dessert. C'est correct. 12€.

Pour le vin, pas de dinguerie et surtout du très classique comme ce verre de Sancerre blanc de chez Joseph Mellot (sélection Kaspia) à... 11€ ! Mais j'aurais pu prendre l'ardèche Louis Latour 2016 qui ne s'affiche qu'à 7€, une aubaine ! A noter que le vin est servi très chichement en plus.

L'addition comme prévu, pique un peu : 69€ pour un repas sympathique mais qui en vaut 30 de moins. Pas mauvais, mais pas transcendant non plus, on vient chez Oursin pour les marques (Jacquemus, Kaspia, Galeries Lafayette) et pas vraiment pour ce qu'on y mange. Un chef cuisinier aurait sans doute eu une autre approche...

Oursin par Jacquemus et Kaspia
Galeries Lafayette, 2ème étage
60, avenue des Champs Elysées
75008 Paris (métro Champs Elysées Clémenceau)

Tel : 01 83 65 61 02

Ouvert tous les jours

Les +:
_ une déco qui peut rappeler vite fait les vacances
_ cuissons maîtrisées
_ service très efficace et sympathique

Les -:
_ peu de caractère dans les assiettes
_ j'ai eu l'impression désagréable d'être au régime (je ne me le souhaite jamais!)
_ ambiance coincée
_ peu de produits Kaspia, c'est dommage. Pour en avoir il faut aller au sous-sol dans le glauque "foodcourt", pas vraiment aussi glamour...

Inscrivez-vous à la Newsletter !

* indicates required
Menu OursinMenu OursinMenu Oursin

Menu Oursin

Les points de détail de Oursin
Serviette en tissus
Changement de couverts à chaque service
Nappe en tissus
Bonne réception mobile
WiFi gratuit
Musique inutile en fond sonore
Adapté pour les enfants bien élevés
Volume sonore moyen 60dB
Toilettes bien entretenues
Même menu midi et soir (hors formule)
Réservation possible
Vin au verre goûté avant d'être servi

Plan d'accès au restaurant Oursin Paris 8

Si vous avez aimé Oursin, vous aimerez :

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kyle 21/11/2019 12:30

Salut, j’ai vraiment hâte de me rendre dans le resto que tu as présenté à travers ton blog. En effet, je trouve que les plats ont l’air super bon. Bonne journée et à la prochaine !

Arnaud Morisse 25/11/2019 18:31

Merci de ta fidélité ! A bientôt !