Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

Biche (Paris 3) : Jolie surprise !

[EDIT 30/05/20] : Biche rouvre sa terrasse après le confinement dès le 2 juin à 17h!

Alors que tout ce que compte la blogosphère, Instagram et autres communautés d'influenceurs s'enflamment pour Gramme dans le Marais, j'ai préféré me poser pas très loin, chez Biche. Et je crois que j'ai bien fait !

Biche Restaurant (Paris 3) passage du pont aux biches / rue notre dame de Nazareth
Biche Restaurant (Paris 3)

Ciao le Cosmo, bonjour Biche ! Au coin de la rue Notre Dame de Nazareth et du discret passage du pont aux biches, s'étale tout de guingois le store gris de ce nouveau restaurant. Nom en néon jaune, sobriété et élégance au rendez-vous.

La Salle Biche restaurant Paris 3
La Salle

A l'intérieur, c'est moderne et lumineux. Un grand bar, du mobilier contemporain en pin, voilà qui est plutôt réussi ! Seul bémol, le bruit constant de la clim', loin d'être discret dans une salle vide.

Pour ce qui est de la carte, il y a tout d'abord un menu déjeuner à 20€ ! Pour ce prix, il est imposé, mais il a l'air bien appétissant. Sinon, à la carte - ou l'ardoise plutôt ici - les entrées sont aux alentours de 11 euros et les plats plutôt à 24€ et à chaque fois avec 3 propositions. La cheffe semble avoir une prédilection pour les associations osées : de la brousse de brebis est associée à de la bergamote et des agrumes dans une entrée, tandis que le boeuf mariné se voit acoquiné avec du gingembre, des huîtres, des poireaux et de la bonite séchée!

Pour ce midi, plus de couteaux ! Encore une fois ! Je suis maudit avec ce coquillage !

Velouté de navets, poitrine fumée et orange sanguine Biche Restaurant Paris 3
Velouté de navets, poitrine fumée et orange sanguine

Alors je tente l'aventure du navet, encore une fois ! Cette fois-ci ce légume qui n'a pas la cote avec moi, est servi sous forme de velouté avec du lard fumé et... de l'orange sanguine ! Le visuel de mon assiette est juste magnifique !

A la première bouchée, je suis électrisé : je suis saisi par le goût délicieux du... navet ! Oui, oui ! Le lard puissant équilibre bien le tout et apporte de la mâche tandis que quelques goûtes pimpantes de beurre d'escargot aux saillies aillées explosent en bouche (couvrant un peu l'orange sanguine très très discrète) ! Que c'est bon et gourmand ! L'un de meilleurs plats dégustés cette année, assurément! En plus, servie généreusement, cette entrée ne manque de rien, vraiment! 

Poulpe flambé au pastis, purée de panais, panais rôti, Dukkah Biche restaurant Paris 3
Poulpe flambé au pastis, purée de panais, panais rôti, Dukkah

Rien qu'en lisant l'intitulé du plat j'en avais les glandes salivaires activées (pour ne pas dire l'eau à la bouche) : poulpe flambé au pastis, purée de panais, panais rôti et Dukkah. Et l'assiette répond bien à ses promesses. Une nouvelle fois elle est bien remplie : il y a plus d'octopus que de légumes ! Ce n'est pas pour me déplaire ! Le poulpe est bien grillé et dégage des belles saveurs vives. Les légumes ne sont pas en reste, parfaitement assaisonnés et presque compotés, ils fondent dans la bouche. Le Dukkah (mélange d'épices de graines et de noix d'après Wikipedia!) se fait bien sentir avec ces arômes exotiques. Un très bon plat, roboratif ! 

Tiens, je n'avais pas remarqué, ils ont mis de la musique. Manque de bol, ça ne couvre pas le bruit de la clim, ça s'additionne...

Financier à la pistache, sirop à l'hibiscus et crémeux à la vanille Biche Restaurant Paris 2
Financier à la pistache, sirop à l'hibiscus et crémeux à la vanille

Il me reste une tout petite place pour le dessert, vous savez, dans les extras / gourmandises. Alors c'est parti pour ce financier à la pistache, sirop à l'hibiscus et crémeux à la vanille. Encore un visuel qui a de l'allure avec ces jolies couleurs apportées par la pistaches, ces physalis en quartier et ces pétales de fleurs pourpres (des pensées je crois bien). Une nouvelle fois, on ne mégote pas ici avec les quantités ! Hors de question de quitter l'endroit sans avoir les dents du fond qui baignent !

Si le biscuit est très dense, limite plombant, il est récupéré par la fraîcheur et la légèreté du crémeux et la gourmandise du sirop (qui se trouve au centre). C'est costaud et gourmand.

Pour le vin, ce midi j'ai donc pris un verre de Vouvray tranquille et sec du domaine Vincent Carême, juste excellent ! A 6 euros (tout petit coeff!) pourquoi se priver ?

Addition finale : 46€ pour un excellent repas (entrée 7€, plat 25€ et dessert 9€) qui me fait dire que la formule déjeuner dont mon entrée faisait partie doit valoir son pesant de cacahuètes à 20€ seulement ! Je reviendrai, c'est sûr ! Je biche pour Biche !

[EDIT 03/04] : attention, certains ont eu une mauvaise expérience le soir, victime du succès ou désorganisation de débutant (?), toujours est-il que le service a pu s'avérer très long et nonchalant ! N'hésitez pas à me faire remonter ce genre d'informations ou au contraire à me dire si tout s'est bien passé !

Biche
1 passage du Pont aux biches
75003 Paris (Métro Temple)
Tel : 01 57 40 84 61

Fermé le samedi midi et le dimanche

Les +:
_ super cuisine inventive et pleine de finesse
_ on est bien servi, idéal pour les gros appétits
_ cadre et accueil sympathiques
_ menu déjeuner à 20€ !
_ bon vin

Les -:
_ le bruit de la clim et la musique inutile, mais ça s'oublie vite quand on goûte les plats!


Plan d'accès au Restaurant Biche Paris 3

Si vous avez aimé Biche, vous aimerez :

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

AD. K 21/03/2019 12:11

Exactement pareil pour moi. Une belle surprise ce restaurant avec une cuisine savoureuse et osée qui sort de l'ordinaire. Une belle déco et un accueil chaleureux en plus pour que l'atmosphère soit cosy. ON a envie d'y revenir pour goûter d'autres plats...!

Arnaud Morisse 21/03/2019 12:25

Oui, oui, oui !