Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

Canard Street (Paris 2) : Remise à zero des compteurs

Aujourd'hui, j'ai répondu à une invitation avec le doux espoir de goûter un bon confit de canard à l'oeil. Me voilà ainsi embarqué dans un fast food...

Canard Street Restaurant Paris 2
Canard Street Restaurant Paris 2

En répondant favorablement à cette invitation, pour découvrir ce Canard Street, j'ai pour espoir de trouver, certes un fast food, mais surtout une enseigne de qualité où le canard est décliné avec justesse et gourmandise. Un peu un Big Fernand des débuts en somme !

Dans ce coin de Paris, l'offre est pléthorique quand il s'agit de déjeuner. Il y en a pour tous les goûts. Pour se différencier, Canard Street mise donc sur son concept : le mono-produit canard. Bonne nouvelle, l'enseigne fait aussi épicerie ! Aurais-je la bonne surprise de découvrir un table aussi bonne que Scaria ou Papa Sapiens?

La Salle du rez de chaussée Canard Street Paris 2 restaurant
La Salle du rez de chaussée

A l'intérieur, ça ne trompe pas : il s'agit ici indéniablement d'un fast food où chacun fait la queue au comptoir, devant une vitrine avec quelques références de saucissons de canard et autres foies gras (miam!), pour passer commande à la volée à l'escadrille de petites mains.

J'annonce avoir été invité à tester la carte. On ne semble pas être au courant de rien ici. D'ailleurs on me prend pour le réparateur de la plancha (?). C'est vrai que j'en ai un peu l'allure (dites-moi que non par pitié !) ?

Bref, je commande mon confit de canard et un verre de vin, un Côte du Rhône, ce n'est pas comme si il y avait le choix. Je paye. Envolés mes espoirs d'être rincé !

On poireaute debout en attendant la cuisson express du plat qui est servi sur un plateau en bois. Le temps de choisir sa "mayonnaise maison" (la seule chose cuisinée ici manifestement) au wasabi (3 saveurs possibles, c'est la déglingue!), mon plat est servi.

A noter que sur leur site internet, il est précisé que le soir le service serait fait à table(?).

Confit de canard frites Canard Street Paris 2 restaurant
Confit de canard frites

Je pars donc dans la salle pour m'asseoir dans la salle assez impersonnelle, sur un tabouret. La musique bat son plein, du Black M je crois reconnaître. Mais j'avoue mon inculture crasse en la matière. Quand on n'aime pas, ça n'aide pas !

Dans une barquette en carton mou, un lit de frites dorées et parsemée d'herbes de Provence accueille une cuisse de canard confit. Il est annoncé 100% français. A première vue, ça n'a pas l'air trop mal.

Bon, les frites sont intégralement molles et trop salée. Mais la petite herbe donne bon goût. Ça fait un peu plus rustique à l'aspect que celles de McDo ou autres mangeoires rapides, mais rien de fou au goût. Ça peut être si bon les frites !

Côté canard, il ne faut pas non plus avoir des attentes folles : non, la peau n'est pas croustillante, non la cuisse n'est pas bien grosse et non elle n'est pas bien cuite, elle est en partie froide. Le goût est correct, sans plus. Servi dans cette gamelle en papier, ce n'est pas très commode à découper.

Mais alors, que donne cette "mayonnaise maison", aromatisée au wasabi? Plutôt bonne, mais quel est son intérêt avec des frites elles-mêmes déjà parfumées aux herbes? Ne comptez pas sur du pain pour la terminer non plus. Ici, il n'y en a pas.

A 3 euros le verre de Côtes du Rhône, je ne pouvais pas non plus espérer un grand cru. J'ai donc le droit à un verre du domaine du vieux manoir du Frigoulas, cuvée réservée s'il vous plaît ! On le retrouve sur internet à 4,90€ la bouteille... Pas dingue, mais buvable. 3 euros quoi. A noter que les buveurs de pif ont le droit à un verre en verre, c'est appréciable !

Addition finale (que j'ai bien payée donc) : 15 euros la formule. Ça ne vaut pas plus. Mais très honnêtement, ça cale rapidement. Un fast food quoi. C'est un peu ma "remise des compteurs à zero" façon François Simon, même si ce dernier est allé plus loin la semaine dernière en s'égarant chez O'Tacos !

Pâtisseries de chez Tomo
Pâtisseries de chez Tomo

Inutile de s'attarder à prendre un dessert ici, d'autant qu'à deux pas se trouve Tomo où j'ai pu prendre deux doriyaki : celui au sésame noir et poire (excellentissime !) et l'autre appelé Paris Kyoto au praliné noisette/amande pas mal du tout même si un peu écoeurant vers la fin. Il me fallait bien un peu de réconfort après cette aventure dans le monde des fast food.

Canard Street
16 rue des Petits Champs
75002 Paris (Métro Bourse)

Tel : 01 47 03 38 32

Ouvert tous les jours

Les +:
_ pas trop trop cher
_ les produits de l'épicerie ont l'air intéressants

Les -:
_ pas très bon
_ aucune cuisine (il n'y a pas de chef...)
_ le canard a beau être français, il n'est pas incroyable
_ l'ambiance fast food (c'est un fast food aussi, alors bon, je savais où j'allais)
_ pourquoi de la mayo aromatisée avec des frites molles (et donc intrempables) aux herbes (et donc déjà parfumées)?


Plan d'accès au restaurant Canard Street Paris 11

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article