Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

Sanguine (Paris 18) : Ode à la simplicité

L'Esquisse se dédouble, et sous la houlette de Laetitia Bret, Sanguine s'envole dans un registre plus bistrottier où les plats simples sont des modèles du genre. Petit restaurant bien sympathique.

Sanguine Restaurant Paris 18 rue du Ruisseau
Sanguine Restaurant Paris 18

Là où l'Esquisse ne paie pas de mine, l'extérieur de ce nouveau restaurant Sanguine lui, pétarade d'écarlate dont il est recouvert. Discrètement de part et d'autre de l'entrée, un rappel "impressionniste" comme celui de la maison mère. Quelques tables sur le trottoir, mais l'essentiel se situe à l'intérieur.

La Salle de Sanguine Restaurant Paris 18
La Salle

Pour la déco, on n'échappe aux sempiternels murs bruts grattés. Ça devient d'un commun! Tables hautes ou basses, grand zinc et plancher au sol. L'esprit bistrot habite l'endroit.

J'ai le droit à un accueil jovial avec un jeune homme à la barbe fleurie en bermuda ( ou pantacourt peut-être?) et espadrilles aux pieds. Trop cool tu vois. Il est à deux doigts de me tutoyer, mais non, il se retient.

L'ardoise est claire et l'offre alléchante : pour déjeuner, un menu à 22€ avec au choix 3 entrées, 3 plats et 3 desserts, le tout sans aucun supplément caché venant fourbement gonfler la note qu'on espérait douce. Intitulés sobres et simples comme ce à quoi on s'attend dans un bistrot ! Il n'y a pas la trace d'un ingrédient rare ou étonnant ou  japonisant, pas de burrata ni de gravlax, du traditionnel en somme pas trop "modeux".

Le soir, bonne nouvelle, les prix ne s'envolent pas et comptez bien moins de 20€ pour un plat.

Haddock Pommes à l'huile Sanguine restaurant Paris 18
Haddock Pommes à l'huile

Avec cette nouvelle adresse on retrouve les jolies assiettes en faïence. Ça fait plaisir de déjeuner dans une belle vaisselle un rien rétro. Haddock pommes à l'huile. Que dire de cette entrée? Poisson non dessalé qui peut déplaire mais servi avec générosité. Pour ainsi dire, il y en a plus que de pommes de terre (bien fermes) d'oignons et de carottes (tranchées en très, très fines lamelles). Seule originalité, la coriandre du sud pour un plat du Nord. C'est impeccable, mais ça donne soif !

Tartare de boeuf, salade, pommes de terre Sanguine Restaurant Paris 18
Tartare de boeuf, salade, pommes de terre

Je retrouve la patte de la cheffe de l'Esquisse où je m'étais régalé avec un onglet de veau mariné, avec ce tartare de boeuf. Le plat reste le plus près possible de la viande et de son goût pur. Assaisonnement minimal : sauce soja, poivre et basta. Coupée au couteau en gros morceaux, cette viande est un régal. La salade, une laitue simplement fatiguée à la main avec un belle huile d'olive fait plaisir, quant aux petites patates rissolées, elles sont très réussies. Très simple, mais très bon, je m'y retrouve !

Sablé breton, praliné et framboises Sanguine Restaurant Paris 18
Sablé breton, praliné et framboises

Gentiment, quelques tables sont occupées par des gens du quartier qui viennent découvrir le restaurant qui a ouvert il y a quelques semaines.

Au dessert, Sablé breton, praliné et framboises. Dans mon assiette, j'ai bien le sablé breton, une crème pralinée et 5 jolies framboises. Pas de tromperie sur la marchandise ! Le goût du beurre salé est bien présent dans le gâteau, mais passe très bien grâce à la légèreté de la crème (au parfum pas trop prononcé) et surtout grâce à la fraîcheur et l'acidité des framboise. Pour ferrer l'habituer, je me vois même offrir un demi-verre de pétillant naturel portugais pour aider à faire passer tout ça, c'est bien agréable !

D'ailleurs, la vocation première d'un bristrot c'est bien le pif ! Ici, on ne jure que par le "naturel" ou à peu près, qui arrive au galop logiquement. Pour ce repas je me vois conseiller avec raison un vin blanc de macération, Les Aurièges (IGP Pays d'Hérault) du domaine de Clovallon (5€). Des parfums complexes, de la rondeur, du fruit et de la puissance, voilà qui sonne bien en accord avec mon déjeuner. Là où la cuisine s'exprime dans sa simplicité, le vin vient insérer sa singularité. Bien vu.

Petit café... Lomi s'il vous plaît, à 2€ seulement, et l'addition : 29€ TTC! Chapeau bas, voilà une super adresse de bouclard, simple, sans chichi mais avec de super produits travaillés pour viser juste ! C'est vraiment le retour de l'esprit des bistrots : de bons vins, et une cuisine efficace et goûteuse.

Sanguine
41 Rue du Ruisseau
75018 Paris (métro Jules Joffrin)

Tel : 01 42 64 35 19

Fermé dimanche et lundi

Les +:
_ réjouissante cuisine simple de bistrot
_ ambiance calme
_ beaux produits
_ jolis vins pas chers
_ bon rapport qualité-prix midi et soir

Les -:
_ accueil sympathique mais qui pourra en énerver certains pour cause de familiarité
_ peu de cuisine au final, il ne faut pas s'attendre au grand soir gastronomique

Inscrivez-vous à la Newsletter !

* indicates required

Plan d'accès au restaurant Sanguine Paris 18

Si vous avez aimé Sanguine, vous aimerez :

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Robert le magnifique 26/09/2019 23:01

Bonjour. Il s'agissait d'un vin blanc de macération (en gros un vin blanc vinifié comme un rouge au contact des peaux). Ça fait quand même un peu tâche quand on se veut critique gastronomique ( ça c'est bien, ça c'est pas bien...).

Arnaud Morisse 27/09/2019 09:01

Merci ! J'ai corrigé la coquille, merci pour votre bienveillance !

Ken 22/08/2019 14:44

C’est le genre d’endroit que j’aime bien pour déjeuner. Je rajoute cette adresse dans mon carnet et je compte bien m’y rendre au plus vite. En tout cas, les photos donnent faim !

Arnaud Morisse 23/08/2019 14:40

Oui, faut y aller ! Merci!