Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

Le Cadoret (Paris 19) : Bistrot parigot

Il y a des endroits sortis tout droit de l'imagination de jeunes diplômés d'Ecole de commerce payée par papa qui se veulent "populo" mais qui ne trompent pas quant à leurs intentions purement mercantiles, et d'autres, là issus du coeur et qui nous veulent du bien. Ce Cadoret a une belle âme.

Le Cadoret restaurant Paris 19 Rue Pradier
Le Cadoret restaurant Paris 19

Dans ce coin du 19ème arrondissement se regroupe une poignée de boui-bouis où le déjeuner est roi. Le Cadoret figure parmi ces adresses toujours présentes dans les "Top des bistrots" pour certains. En rendez-vous familial (ma soeur, Carole, et mes nièces, Emma et Clélia) dans ce coin-là, c'est la bonne occasion.

De dehors, c'est un bistrot à l'ancienne. Devanture bleue refaite récemment, quelques tables faussement anciennes abandonnées en ce jour pluvieux de mai, et son ardoise qui annonce la couleur.

Dans la salle, un grand zinc, avec derrière ses étagères d'alcool variés, ses tabourets en bois, et puis au fond la cuisine. Là, on ne se trouve visiblement plus dans le registre du bistrot traditionnel pour composer une cuisine de comptoir, mais je vois un vrai espace où toute une brigade s'active aux fourneaux.

Côté déco, moulures au plafond, mosaïque au sol, grands miroirs et cave à vin transparente, histoire d'exhiber les nombreuses références (natures) disponibles ici.

Pour le déjeuner, un menu à 20€ avec deux entrées, deux plats et un fromage ou un dessert au choix. Voilà qui est très raisonnable. La salle, pas encore pleine, est déjà bruyante. Pour ce jour férié, des familles sont en goguette. Mais il faut dire que les minots semblent les bienvenus ici puisqu'ils bénéficient de sets de table à colorier. Ils n'en restent pas pour le moins très bruyants...

Poireaux vinaigrette Le Cadoret restaurant Paris 19
Poireaux vinaigrette

Qui dit bistrot, dit poireaux vinaigrette ! Avec les oeufs mayo, c'est le hit incontournable. Disposés au fond d'une assiette creuse, des petits tronçons de légumes découpés dans le blanc et simplement cuits. On n'a pas sorti le grill ou le chalumeau. C'est dans la vinaigrette aux allures de sauce gribiche que se cachent les petites originalités de cette entrée : moutarde à l'ancienne, oeuf dur, câpres et aneth. Cette dernière herbe dégage beaucoup de goût, mais ça reste suffisamment équilibré.

C'est une belle version du poireaux vinaigrette.

Le pain doit être au goût de mes nièces qui ont boulotté sans coup férir la corbeille en attendant leur plat.

Echine de cochon fermier, purée de pommes de terre, jus de viande Le Cadoret Restaurant Paris 19
Echine de cochon fermier, purée de pommes de terre, jus de viande

L'entrée était plutôt légère. J'espère que la suite va rattraper ça ! Avec cette échine de cochon fermier, purée de pomme de terre et jus de viande, je pense avoir fait le bon choix. Quand je vois arriver le poisson (lieu jaune de ligne, beurre blanc au savagnin, carottes, chou pointu, céleri rave), je ressens comme des relents... de régime ! Ouf ! Mon cochon lui respire le gras. C'est une demi-échine très épaisse qui m'est proposé.

La viande sent bon - ça change des bidoches pisseuses - et bénéficie d'une belle cuisson, pas trop rosée mais pas trop cuite non plus. C'est un régal. Le jus de viande et la purée complètent à merveille cette affaire. Ce gras envoie du lourd dans tous les sens du terme!

La deuxième corbeille de pain n'a pas tenu longtemps face à l'appétit vorace d'adolescentes en pleine croissance.

Reblochon Le Cadoret Restaurant Paris 19
Reblochon

En guise de dessert ce sera le fromage, en l'occurrence une part de reblochon. Il met un peu de temps à arriver. Il est plutôt bon. La feuille de laitue posée là nonchalamment rafraîchit le palais.

Pour ce qui est du dessert des filles, la mousse au chocolat, il est servi avec générosité, et je crois bien qu'il a plu !

J'ai bien entendu profité des beaux vins dénichés le temps d'un verre : un sylvaner de Philippe Brano à 6€. Légèrement perlant, avec des notes de fruits du verger tout en restant droit et sec. Très bon !

Quand la note arrive, pas d'évanouissement en vue : 26€ pour mon déjeuner! C'est carrément un bon plan pour manger de beaux produits cuisinés très simplement. Une excellente adresse de quartier.

Le Cadoret
1, rue Pradier
75019 Paris (métro Pyrénées)

Tel : 01 53 21 92 13

Fermé dimanche et lundi

Les +:
_ très bon rapport qualité prix au déjeuner
_ de très jolis produits utilisés
_ de bons vins natures pas trop chers
_ ambiance bistrot

Les -:
_ devient vite bruyant
_ un peu long au service (déj à 4 : 1h30)
_ pas énormément de cuisine


Plan d'accès au restaurant Le Cadoret

Si vous avez aimé Le Cadoret, vous aimerez :

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article