Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

Mi Kwabo (Paris 9) : L'Afrique, c'est chic

Enfin ! La gastronomie africaine ose sortir de ses traditions pour délivrer une cuisine réfléchie, savoureuse et délicate ! Ce petit miracle se trouve chez Mi Kwabo, une petite pépite où les découvertes ont aiguisé mes papilles à chaque plat !

Mi-Kwabo restaurant Paris 9 rue Rodier
Mi-Kwabo restaurant Paris 9

C'est l'histoire d'une suite de rendez-vous manqués. D'essais infructueux de prises de réservation allant jusqu'à une annulation le jour même pour un problème de serrurerie. Mais finalement, ce samedi, j'ai pu enfin m'attabler à ce restaurant rare qui m'a fait de l'oeil sur Instagram et qui promet une expérience gastronomique au travers de la culture africaine. En effet, d'habitude les restaurants africains proposent quelques spécialités bien identifiées, en provenance que de quelques pays (les francophones en toute logique), en tachant de se rapprocher au maximum de ce que l'on peut trouver sur le continent. Quel vent de fraîcheur, quelle audace, et quelle bonne idée a eu ce jeune couple de se lancer dans cette expérience d'ouverture et de découverte qui re-visite une gastronomie trop peu connue.

La boutique n'est pas grande, je suis même passé devant sans la voir ! En haut de la rue Rodier, la devanture de Mi Kwabo reste plutôt neutre quant à la belle promesse de l'établissement. La carte affichée en dévoile un peu plus, mais la logique des menus à l'aveugle n'aide pas vraiment à se faire une idée de ce qu'on peut y manger. C'est pour cette raison qu'un menu "exemple" est aussi affiché.

La salle de Mi Kwabo restaurant Paris 9
La Salle

Il y a en tout et pour tout 7 tables, soit 14 places. La déco est plutôt réussie avec ces petits rappels discrets à l'Afrique. Il y a de l'élégance qui se dégage de cette petite salle. A la carte, que des menus à l'aveugle selon l'inspiration du chef Bond, Elis Bond. Ce jeune chef avait reçu en 2019 la dotation jeunes talents de Gault & Millau en compagnie de Jean-Baptiste Ascione (Petit Gris) et Marc Favier (Marcore), deux autres chefs qui ont démontré tout leur talent dans leur nouveau restaurant. La barre se place haut !

Au déjeuner uniquement, un menu 3 services à 30€, puis midi et soir 4 ou 5 services sont possibles, pour 40 ou 50€. Pour ce midi, je suis un peu barbouillé pour tout vous dire, mais vaillant, j'opte pour les 4 étapes ... et de l'eau gazeuse (2€)!

Beurre, poivre, crevettes séchées Mi Kwabo restaurant Paris 9
Beurre, poivre, crevettes séchées

Tout d'abord, m'est proposé du beurre. Pas très original me direz-vous, sauf que là, demi-sel, il a été retravaillé avec des poivres et des crevettes séchées, si bien qu'avec le très bon pain à côté, c'est une régalade en soi qui, pour le coup me remémore ma jeunesse normande et la saveur des petites crevettes grises!

Amuse-bouche Mi Kwabo restaurant Paris 9
Amuse-bouche

Dans le restaurant se dégagent des odeurs fumées qui se mélangent à celle de la cuisine, manifestement, l'extraction n'est pas encore en place ! Pas grave, ça sent bon !

Puis, suit l'amuse-bouche : une tartelette avocat chair de tourteau, oeufs de brochet yuzu. Cette bouchée explose littéralement en bouche ! Boum ! Des saveurs iodées bien placées, le léger gras de l'avocat, et d'autres parfums, certains fumés, s'y rajoutent, c'est délicieux.

Manioc en 3 façons et brochette de Saint Jacques
Manioc en 3 façons et brochette de Saint JacquesManioc en 3 façons et brochette de Saint Jacques

Manioc en 3 façons et brochette de Saint Jacques

Place au spectacle ! Si l'assiette du manioc en 3 façons s'avère sobre, à côté, une branche d'épicéa incandescent et fumant soutient une brochette de 3 belles noix de coquilles saint jacques sur une feuille de bananier. Je découvre le manioc aussi bien préparé. La base est mélangé avec un "piment végétal" très savoureux et légèrement piquant en fin de bouche. C'est très bon, et avec des saveurs que je découvre intégralement !

De son côté les mollusques bénéficient d'une cuisson de rêve qui, avec la jolie fumée, s'accordent pour le régaler ! Que c'est bon ! Et ce n'est qu'une entrée !

Yassa revisité et saumon mi-cuitYassa revisité et saumon mi-cuit

Yassa revisité et saumon mi-cuit

Encore un plat composite pour suivre : devant moi un yassa revisité et à côté, sur des branchages un pavé de saumon mi-cuit qui a été travaillé avec une marinade gingembre, coriandre. Les bonnes odeurs sont au rendez-vous !

Ce yassa a été adouci avec de l'arachide. Ce mélange d'olives, d'oignons et moutarde est très agréable et se marie très bien avec les pétales de l'oignon brûlé.

Mais de l'autre côté, ce poisson tutoie le divin ! Cuisson idéale, et les parfums sont carrément emballants ! Je voyage, je découvre, je vibre.

Volaille, épinards d'Afrique, haricots noirs et riz vénéréVolaille, épinards d'Afrique, haricots noirs et riz vénéré

Volaille, épinards d'Afrique, haricots noirs et riz vénéré

Le plat principal s'annonce ensuite : une belle volaille rôtie "rosée à coeur" avec des pousses d'épinard d'Afrique et à côté, des haricots noirs et riz vénérés. Pour sa cuisson, le poulet a été badigeonné d'une marinade magique qui lui confère des parfums délicieux ! J'ai plus de doutes sur l'accompagnement, et mon état barbouillé n'aide pas. Je trouve que la préparation mériterait d'être un peu plus relevée sans doute.

Banane plantin, fèves de cacao, crème glacée chocolat canelleBanane plantin, fèves de cacao, crème glacée chocolat canelle

Banane plantin, fèves de cacao, crème glacée chocolat canelle

Et le show de continuer pour le dessert : dans l'assiette, un tronçon de banane plantain qui a été revenu au beurre et épices, avec des fèves de cacao fraîches et d'autres torréfiées. A côté, un fruit de la passion et enfin, une cabosse qui baigne dans de l'azote liquide pour conserver au froid une crème chocolat cannelle... Je sens que les fondus de chocolats qui lisent ces lignes vont avoir faim !

Pour la première fois, j'ai l'occasion de découvrir les fèves fraîches et torréfiées, c'est subtile et très bon ! L'accord avec le fruit est parfait. De l'autre côté, n'étant pas fan de chocolat et compte tenu de mon état moyen, je ne fait que goûter la glace où je sens bien les épices douces. Les saveurs sont enveloppantes.

Les produits utilisés durant le repas Mi Kwabo restaurant Paris 9
Les produits utilisés durant le repas

Je n'en peux plus ! C'est l'heure du café ! Mais voilà, malheureusement la machine à café n'est pas arrivée! Un autre rendez-vous manqué! Mais l'important demeure l'extrême qualité et finesse de cette cuisine qui m'a fait découvrir des saveurs et produits inconnus, tout ça pour 42€ en tout. Rajoutez à ça un accueil doux et gentil qui se conclut par la présentation passionnante des produits entrepris durant ce déjeuner, et vous obtenez une expérience unique qui réclame à se renouveler, il y a tant à découvrir ! A très vite !

Mi Kwabo
42 Rue Rodier
75009 Paris (métro Anvers)

Tel : 07 64 05 69 32

Fermé dimanche, lundi et au déjeuner les mardis et mercredis

Les +:
_ les découvertes
_ le spectacle
_ finesse et justesse dans les préparations
_ accueil gentil et prévenant

Les -:
_ les ronchons ne vont pas aimer le menu à l'aveugle. Haaaa c'est maudits ronchons !

Inscrivez-vous à la Newsletter !

* indicates required
Mi Kwabo

Mi Kwabo

Les points de détail de Mi Kwabo
Serviette en tissus
Changement de couverts à chaque service
Nappe en tissus
Bonne réception mobile
WiFi gratuit
Musique inutile en fond sonore
Adapté pour les enfants bien élevés
Volume sonore moyen 51dB
Toilettes bien entretenues
Même menu midi et soir (hors formule)
Réservation possible
Vin au verre goûté avant d'être servi -
Végétariens bienvenus (au moins 1 entrée et 1 plat)

Plan d'accès au restaurant Mi Kwabo Paris 9

Si vous avez aimé Mi Kwabo, vous aimerez :

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article