Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

Bayan (Paris 4) : Vent frais de Chine

Arès avoir testé l'institution par excellence de la cuisine chinoise à Paris, Chez Vong, je me suis hasardé dans une nouvelle adresse, Bayan. Un véritable coup de jeune pour les restaurants chinois !

Bayan restaurant Paris 4 Rue de Rivoli
Bayan restaurant Paris 4

J'avoue, qu'en temps normal, j'aurais soigneusement évité un tel restaurant : situé sur la très passante Rue de Rivoli, un énième restaurant chinois qui plus est pas très loin du Louvre et ses cars de touristes, rien ne sent bon dans cette équation.

Mais voilà, sur Instagram, @Samuelhurt m'a vivement conseillé l'endroit en le décrivant ainsi : "Chinois avec un service et une nourriture au top pour des prix très contenus". Alors, pourquoi pas?

Mes craintes continuent quand j'arrive à l'adresse indiquée : très bon emplacement, ardoise coca-cola souvent signe de cuisine industrielle. Pour arriver à payer le loyer d'un tel endroit, il faut nécessairement constituer une marge confortable. Avec de la cuisine chinoise? Pourquoi pas !

Sur le haut-vent beige, ça parle de "bistrot" et de cuisine chinoise contemporaine. Bigre !

La Salle Bayan Restaurant Paris 4
La Salle

Une fois installé, je sors ma "checklist" des restaurants chinois : déco kitch... bah non. C'est clair et presque moderne avec de jolis éléments qui rappellent la culture d'extrême orient. Fauteuils avec un revêtement plastique... non plus. Télé branchée sur BFMTV? NON. De la musique, vous savez cet air lancinant vaguement asiatique qui tourne en boucle? Rien, silence ! Un aquarium envahi d'algues avec deux pauvres poissons, il y a bien ça quand même? Non, non et non !

Ha ! La carte, ça ne trompe jamais ça! Combien de plats y sont proposés? Haaaaa ! 89 entrées-plats et desserts ! On y est quand même ! Malgré tout, je note l'effort louable de tout faire tenir sur une page recto-verso et une autre pour les 9 desserts, le tout sans aucune photo.

La carte se conclut par le slogan de Bayan : "cuisine chinoise contemporaine, fait maison, sans glutamate, faible en calories et avec des produits frais". Tout ça!

Voilà qui explique sans doute les tarifs des plats supérieurs aux restaurants plus conventionnels : des entrées vers les 10-12 euros et des plats qui s'échelonnent entre 12 et 30 euro. Au programme de belles surprises comme toute une partie de "cuisine fusion". J'avoue avoir longuement hésité à piocher dans cette catégorie le croustillant de jarret de cochon avec ses crêpes par exemple ! De manière générale, on retrouve des intitulés originaux qui n'hésitent pas à se vautrer avec gourmandise dans le cinquième quartier : rognons, langues et tripes sont de la partie !

Du côté du menu déjeuner, pas évident de comprendre le fonctionnement, mais après étude attentive, il s'agit de formules entrée au choix parmi 4 + plat parmi 5 + riz nature à des prix qui varient selon le plat... Bref, ça va de 10,80€ à 15,80€. On retrouve à de nombreuses reprises le .80 dans les prix, ça ne doit pas être un hasard quand on connaît la symbolique du 8 dans la culture chinoise...

Là, les tarifs sont plus communs tout comme les plats qui y figurent comme le poulet impérial sauté aux cacahuètes ou le boeuf sauté au poivre noir.

Ha j'oubliais ! Au dos du menu déjeuner figurent aussi une collection de nouilles en dessous de 10€.

A chaque fois il y a la possibilité de rajouter une option boisson avec verre de vin ou bière ET café à 6€ ou une option dessert à 4€.

Vous verrez on s'en sort très bien quand même, le service est adorable et prêt à répondre clairement à toutes les questions possibles.

Lapin fumé au thé vert Bayan restaurant chinois Paris 4
Lapin fumé au thé vert

Je démarre cette aventure avec une découverte : le lapin fumé au thé vert (12,80€).

Je passe commande, et 5 secondes et 8 dixièmes plus tard arrive cette assiette en forme de gondole et la bête à l'intérieur... Je pense que ce plat était prêt en avance, on ne me la fait pas à moi, je suis malin comme un singe ! Difficile de faire plus simple : du lapin cuit et froid qui a été fumé (légèrement) au thé vert. Voilà. C'est tout. rien d'autre. En plus, il n'est pas entièrement dépiauté, même si on a des os entiers qui eux sont décharnés. Etonnant. Je ne peux éviter de penser que ce grand os correspond exactement à la taille de la patte d'un chat.

Bon, il faut y aller à la baguette et aux doigts à la fin pour ronger les côtes. Car, mine de rien, cette assiette brouillonne, genre pas soignée pour un sou est très, très bonne ! Ce lapin (pas d'une grande qualité, soyons honnête) aux notes fumées me régale. Pas de la grande cuisine c'est sûr, mais ça ravit ma gourmandise ! De la junk food de qualité !

Langue de boeuf et pleurotes Bayan restaurant Paris 4
Langue de boeuf et pleurotes

En attendant mon plat (quelques minutes), je m'aperçois qu'on entend clairement la cuisine s'activer au sous-sol. On a même le droit à quelques odeurs bien agréables qui en viennent !

Dans la partie "sauté" mais non pimentée de la carte, voici donc la langue de boeuf aux pleurotes (18,80€). Niveau présentation, on ne s'embarrasse de rien. J'ai une poêlée de langue, avec des bouts de poivrons et des lanières de grandes pleurotes chinoises qui baignent dans l'huile. Beaucoup d'huile. Que disaient-ils sur la carte? Faible en calories? Haha !

On ne trouve pas souvent de langue sur la carte des restaurants chinois (ou français d'ailleurs), pourtant c'est juste une dinguerie cet abat ! Que c'est bon ! A la première bouchée j'avoue avoir eu un petit moment de jouissance ! J'adore !

Le riz nature pour sa part (2€) est très correct. Mais de la même manière, là où on est habitué à avoir une boule parfaitement formée, là j'ai le droit à du riz en vrac ! Qu'importe le flacon, tout ça, tout ça !

Poire neige mijoté au sucre de candi Bayan restaurant Paris 4
Poire neige mijoté au sucre de candi

Les desserts ont le droit à leur carte propre avec 9 propositions dont aucune trace de glace, de boules coco ou de beignets flambés ! Ça se tente alors !

je commande la poire de neige (c'est le nom de la variété de poire) mijotée au sucre candi (9,80€). On m'apporte une cuillère... et une fourchette à escargot... Je ne vais pas jouer les effarouchés et exiger une cuillère à entremets ! Je serai courageux une nouvelle fois.

Mon dessert s'annonce. Là, un réel effort de présentation a été fait ! J'ai une belle poire pochée coupée en deux et découpée en tranches. Dessus, quelques baies de Goji. Le tout est recouvert d'un sirop épais. C'est plutôt bon. Le trognon du fruit qui n'a pas été enlevé gène un peu, mais ça passe.

Pour le vin, le piège à touristes est activé quand on arrive car une bouteille est d'office posée sur chaque table du restaurant avec chacune un nom ronflant de Bordeaux avec des châteaux sur les étiquettes. Je prends quand même un verre : un pinot noir du Haut Languedoc, le domaine d'Antugnac à 5 euros le verre. Pas cher ? Avec un coef de 3,7, ça vous donne une idée de la qualité du pif, c'est un peu dommage.

Au final, la note de ce restaurant chinois a des allures bien françaises : 46,40€. On est loin des sommets de Chez Vong, mais c'est plutôt cher quand même. Les plats ne ressemblent à pas grand chose, le vin ne mérite pas d'y attarder, pourtant je reviendrai avec plaisir ici car cette langue de boeuf, j'en bave encore !

Bayan
35 Rue de Rivoli
75004 Paris (Métro Hôtel de Ville)

Tel : 09 86 23 97 94

Fermé le lundi

Les +:
_ des plats originaux qui sortent des sentiers battus des restaurants chinois habituels
_ pas de musique
_ service adorable

Les -:
_ aucun soin dans la présentation des plats, et Instagram alors, vous y pensez !
_ des tarifs un peu chers

Plan d'accès au restaurant Bayan Paris 4

Si vous avez aimé Bayan vous aimerez

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article