Restos sur le grill

Le blog des nouveaux restaurants à Paris les adresses à la mode, les bons plans, les bonnes adresses, là où il fait bon manger, je vous fais partager mes expériences heureuses ou malheureuses ! (et avec plein de #foodporn dedans !) Viveur de haute licheté !

Restos sur le grill

Le Top des restos du mois d'octobre 2019

C'est le rituel que j'espère, vous attendez ! C'est l'heure de découvrir le classement des meilleurs restaurants testés pour le mois d'octobre 2019, du meilleur au plus décevant !

Le Sergent recruteur (Paris 4)
Le Sergent recruteur (Paris 4)

1. Sergent recruteur (Paris 4)
2. Pouliche (Paris 10)
3. FIEF (Paris 11)
4. L'Innocence (Paris 9)
5. Korus (Paris 11)
6. Candide (Paris 10)
7. Origines (Paris 8)
8. Quedubon (Paris 19)
9. Riwi (Paris 18)
10. Biondi (Paris 11)
11. Les 3 Bornés (Paris 11)
12. Chinaski (Paris 5)
13. La Scène (Paris 8)
14. Eclipses (Paris 7)
15. Mimi cave à manger (Paris 6)
16. Yün (Paris 10)
17. Poussin (Paris 17)
18. Le Bel ordinaire rive Gauche (Paris 5)
19. Le Ballu (Paris 9)
20. L'Avant-Poste (Paris 10)
21. Joseph & Raymond (Paris 10)
22. Brasserie Lutetia (Paris 6)
23. Les Petites fermes (Puteaux)
24. Batifol (Paris 10)

Le mois d'octobre a été riche en ouvertures et en découvertes, mais le restaurant qui surpasse toutes les autres adresses s'est déjà fait bien connaître des amateurs de belle gastronomie : Le Sergent Recruteur. Alain Pégouret en totale liberté après des années au Laurent prend un plaisir immense à suivre ses instincts et délivrer des assiettes flamboyantes! L'un de meilleurs services en salle observé cette année. Etoile assurée.

Une toute nouvelle adresse figure à la deuxième position de ce classement, et avec des prix plus modérés : Pouliche. Une cheffe connue - Amandine Chaignot - ne déçoit pas ! C'est ludique, cohérent, réfléchi, gourmand, convivial... de la déco à l'assiette, l'identité est déjà bien présente. Ça virevolte avec les saveurs avec bonheur !

Aussi un tout nouveau venu, et aussi déjà un peu connu occupe la troisième marche du podium : Victor Mercier avec FIEF (Fait ici en France). J'ai eu la chance de le tester la veille de son ouverture officielle, et j'avoue avoir été bluffé par certaines de ses propositions bistronomiques ! Notamment le tartare de boeuf avec la vinaigrette à la moelle fumée, fantastique !

Au pied du podium, mais quelque part aussi hors catégorie (puisque déjà testé l'an passé et déjà classé sur le podium de l'année 2018!), L'Innocence. Cette table ne déçoit pas. Nouvelle déco, une nouvelle cheffe venue accompagnée Anne Legrand, mais toujours la fête des saveurs dans les assiettes. Il faut oser ces menus à l'aveugle!

En 5ème position, un autre établissement "hors catégorie" puisque déjà coup de coeur 2018 : Korus. Là aussi un peu de changements puisque le chef a changé. Mais c'est toujours un rare plaisir de venir là-bas ! J'ai pu cette fois-ci dévorer la meilleure côte de cochon kintoa jamais mangée ! Et en plus, le menu déjeuner demeure à 20€ ! Adresse en or.

A la sixième place, une table qui se proclame "vivante et bienveillante" et qui tient sa promesse : Candide. Dans une déco épurée avec des tables en bois brut étonnantes, on déguste une belle cuisine généreuse et sans chichis avec des vins au diapason. Menu déjeuner à 20€ là aussi !

Pour la 7ème place, il faut prévoir un budget un peu supérieur avec Origines de Julien Boscus (Ex Les Climats). Pour ce tout premier service, ce restaurant s'est annoncé des plus prometteurs. La maîtrise est là ! Avec un peu plus de fantaisie, on pourrait avoir là l'une des meilleures tables du 8ème arrondissement!

Quedubon occupe la 8ème position de ce top du mois d'octobre. Ce bistrot du 19ème arrondissement propose un menu déjeuner à 17,50€ qui lui a permis de décrocher le prix Pudlo du rapport qualité-prix. Cuisine canaille, généreuse et tout en maîtrise. L'une des meilleures blanquettes de veau jamais dégustées !

Riwi mérite sa 9ème place. Tout n'y était pas parfait, notamment la longueur du service et l'ambiance musicale, mais quel bonheur de dévorer des portions généreuses, des beaux produits (quel T Bone de veau!) et des plats biens vus!

Dans la catégorie menu pas cher, Biondi se place au déjeuner aux avant-postes : 17€ pour une entrée, un plat et un dessert. Et en plus, les portions y sont généreuses ! 10ème.

C'est une réelle surprise qui occupe la 11ème place : Les 3 Bornés. Avant que mon Frère ne m'envoie cette adresse, je n'avais jamais entendu parler d'elle. Et pourtant, la cuisine bistronomique délivrée par un ancien de l'ami Jean vaut le détour !

Chinaski avait tout pour plaire : cuisine bistronomique qui peut voler haut, accueil sympathique et côté jeune et branchouille assumé. Mais j'avoue que faire un dîner en 45' montre en main, avec un enchaînement des -petits- services, c'est du jamais vu. On sent qu'on est un peu poussé à débarrasser le plancher pour laisser la place au deuxième service. Dommage.

C'est l'une des tables les plus attendues de la rentrée qui atterrit en 13ème position. Espérons que cette place porte bonne à sa cheffe, Stéphanie Le Quellec. Mise en Scène fantastique où le service en salle tient une place majeure. Quelques happenings, des surprises... mais aussi un peu de déception à ce prix-là (menu à 145€), notamment pour le ris-de-veau et chou-fleur.

En 14ème position figure un autre candidat à l'étoile Michelin. Eclipses prend le chemin de la haute gastronomie française traditionnelle. Mais les dressages pêchent beaucoup, ce qui gâche un peu le plaisir, car les saveurs sont bien au rendez-vous !

Un restaurant italien arrive en 15ème place. Invité là à l'occasion de la présentation du World Pasta Day, j'ai pu goûter les excellentes pâtes napolitaines de la cheffe, notamment ses exceptionnels ravioli pasta et patata. Une ambiance ménagère et un coeur gros comme ça, Mimi Cave à manger a de quoi devenir une cantine de référence pour qui travaille dans le coin.

En 16ème? Une autre cantine de choix avec Yün, un bistrot franco-japonais. On y mange - pour pas cher - une cuisine gentiment fusionnante mais surtout goûteuse.

Si je ne prenais en compte que ce que j'ai pu trouver dans l'assiette, à coup sûr ce Poussin aurait dû se retrouver plus haut dans le classement. Ces mini-assiettes sont très bonnes, et les vins natures qui accompagnent sont excellents... mais voilà, à coups de 15 euros par ici et de 15 euros par là, l'addition flambe vite... et à la fin, on a faim. 17ème.

Une petite déception pour le Bel Ordinaire rive Gauche. Pour le menu déjeuner à 26€, j'ai pu profiter d'une excellente entrée, mais suis redescendu de mon enthousiasme avec la blanquette qui manque de pep's et ce dessert trop simple. Le potentiel est là. 18ème.

A la 19ème place, un bel endroit : Le Ballu. Ce restaurant d'hôtel ne démérite pas mais n'éblouit pas non plus. Au final, la CB chauffe un peu trop.

20ème, une adresse qui mise beaucoup sur son story-telling, l'Avant-Poste. Ici, on connaît personnellement tous les producteurs et chaque produit est sélectionné avec soin en privilégiant les essences anciennes. Vraiment pas cher (menu déj à 18,50€ !) mais vraiment pas exceptionnel dans les saveurs travaillées. Il y a de quoi faire beaucoup mieux avec de tels produits. Belle carte des vins.

Joseph & Raymond, deux prénoms qui fleurent bon la France et qui cachent un restaurant  aux plats réconfortants avec force sauce. Mais voilà, ça manquait de cochon tout ça, notamment dans l'oeuf meurette, et la daube manquait de saveur. Des écueils qui devraient être vite corrigés ! 21ème.

J'ai vu que l'adresse que je classe à la 22ème position ce mois-ci - la brasserie du Lutetia - s'était vue gratifier d'un "Très Très Bon" dans l'émission éponyme. Certes pas mauvais, mon expérience n'a pas non plus déchaîné ma passion, surtout à ce tarif-là...

En 23ème place, Les Petites Fermes. Ambiance bistrot des années 90 - sans les fumeurs - avec une cuisine bien de chez nous. Pas très fin, avec un service plutôt rude, mais pas très cher c'est vraiment une adresse qui doit satisfaire la clientèle de la rue.

Pour la dernière position, Batifol. Ne vous y trompez pas tout n'y est pas à jeter, loin de là ! Cette cuisine de brasserie pas très léchée, est servie presto presto ! Idéal donc si on doit prendre un train dans la foulée. Ça peut rendre service !

Inscrivez-vous à la Newsletter !

* indicates required

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kyle 12/11/2019 11:34

Bonjour, merci de proposer les bons coins restos à travers ton blog. Je trouve qu’ils sont tous très intéressants. Je crois bien que je dois y faire un tour en compagnie de mes amis.