La Grande Brasserie (Paris 4) : classique ou suranné ?

Le Petit Bofinger n'est plus, c'est maintenant "La Grande Brasserie". Le ton est donné, on veut ici refaire renaître le genre au risque d'ennuyer un brin...

Par Arnaud Morisse

Les grandes brasseries parisiennes, tout un programme ! Des lieux mythiques, des tarifs allant du bouillon jusqu'au gastronomique, des plats emblématiques, toujours beaucoup de tables dans un beau décor, on peut y passer de merveilleux moments (Bocuse au Louvre, Petit Bouillon Pharamond...) comme d'exécrables (Bofinger), leur réputation n'a pas toujours bonne presse. En ouvrant La Grande Brasserie juste en face de Bofinger, on entend ici se démarquer tout en jouant sur le même registre. Faire mieux niveau cuisine que son voisin, c'est facile. Par contre, niveau déco, c'est inatteignable. 

En tout cas, des critiques ont été conquis, et même Le Fooding, chantre de la modernité, de la disruption gastronomique et jamais le dernier pour donner la leçon sur ce qu'il FAUT manger pour être à la mode, a donné sa bénédiction à l'endroit ! "Une brasserie nommée Désir", rien que ça !

La Grande Brasserie restaurant Paris 4
La Grande Brasserie restaurant Paris 4

En ce dimanche soir, me voilà donc du côté de Bastille. L'extérieur n'a guère changé. Elégant et tradi.

La Salle de la Grande brasserie restaurant Paris 4
La Salle

La salle Art Déco se distingue par son sol en mosaïque magnifique et une grande fresque murale. Nappes blanches sur le table et un tonitruant "BONJOUR" qui résonne. Quel accueil plein de dynamisme ! Me voilà donc installé en vitrine, vue sur mer comme ils disent.

La carte se compose de plats traditionnels : rémoulade de céleri et oeuf mayo (11 €), foie gras au torchon (19 €), salade de carottes, ail citron et cerfeuil (11€!!), des fruits de mer, tartare de boeuf au couteau (25€), aile de raie à la grenobloise (24€), rognons de veau rôtis (28€)....

Gougères La Grande Brasserie restaurant Paris 4
Gougères

En guise d'amuse-bouche, deux petites gougères au fromage. Fort classiques mais toujours agréables pour débuter un repas.

Cromesquis d'escargot La Grande Brasserie restaurant Paris 4
Cromesquis d'escargot

C'est peut-être le seul intitulé un peu original de toute la carte : Cromesquis d'escargot. Pour remplacer les traditionnels escargots de Bourgogne, ici on les a mis dans des "balls". Six en tout, entourant un peu de frisée. Dressage sommaire. Tout ça a l'air bien fait. Quand j'embouche la première bille, et que je croque, j'ai un beurre d'escargot abondant qui en sort... limite un peu écoeurant (alors que j'adore ça !). Zut, et j'en ai 5 autre à avaler et sans possibilité de saucer ça (plaisir suprême que de terminer le beurre d'escargot avec une bonne baguette fraîche....). C'est une idée originale très bien exécutée mais qui m'a donné un peu la gerboulade. Trop de gras en même temps dans la bouche. 15€...

Côté vin, j'opte pour un verre réjouissant de côteaux du lyonnais, l'Hecto. 8€.

La salle se remplit gentiment. On parle beaucoup l'étranger ici. Les quelques touristes qui s'aventurent à Paris semblent déjà avoir adopté l'adresse.

Saumon à l'oseille La Grande Brasserie restaurant Paris 4
Saumon à l'oseille

Heureusement qu'après cette entrée j'ai pris un truc léger... mais je ne pensais pas à ce point ! Car ici, le saumon à l'oseille est servi en 3 fines tranches (2mm d'épaisseur max) baignant dans la crème avec 3 patates vapeur. Impossible d'avoir dans ces conditions un saumon cuit comme je l'aime avec un coeur bien rosé. Non, là, c'est forcément trop cuit. L'oseille n'a pas bien parfumé la crème, si bien que ses arômes demeurent très discrets... Mouais... Heureusement que mon entrée m'a coupé l'appétit. 23€. Soit un peu plus de 7,60€ la mini-tranche de saumon .... ça douille sévère les amis ! 

Baba au rhum façon Kouglof La Grande Brasserie restaurant Paris 4
Baba au rhum façon Kouglof

Je ne peux passer à côté du baba au rhum évidemment ! Ici, il est présenté en kouglof avec du rhum de la Barbade (à discrétion). Un peu de crème fouettée disposée dans une mini-saucière, et voili. Comme dans la recette de Ginette Mathiot, le baba est composé en partie de raisins secs. Le gâteau est bien imbibé mais on sent beaucoup le goût de la levure. Un bon baba sans plus. 12€.

Il est temps de déguerpir d'ici après m'être acquitté de la douloureuse : 58€. Voilà un vrai prix de grande brasserie ! Pour le reste, je n'ai pas retrouvé la "zone de réconfort" vanté par le Fooding. Plutôt l'ennui d'une cuisine traditionnelle des années 90 qui ne brille pas particulièrement ni par sa générosité, ni par ses saveurs. C'est bon. C'est cher. C'est oubliable.

La Grande Brasserie
6 Rue de la Bastille
75004 Paris (métro Bastille)

tel : 09 75 80 99 72

Fermé le lundi et mardi

Les +:
_ ambiance Art déco
_ cuisine maîtrisée
_ accueil enjoué et plein d'énergie, j'aime

Les -:
_ cuisine sans éclat ni générosité
_ très cher


Plan d'accès au restaurant La Grande Brasserie Paris 4
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article